L’Octobre musical : Sonates d’automne





La neuvième session de l’Octobre musical de Carthage, s’est achevée hier-soir en apothéose. Vivement la dixième session… La 22ème et dernière soirée de l’Octobre musical a été animée, lundi dernier, à l’Acropolium de Carthage, par l’Orchestre symphonique des Jeunes du Collège musical Frédéric Chopin de Moscou sous la direction de Vladimir Rizhaev. La clôture d’un festival qui se veut de niveau international par un orchestre de jeunes, pourrait paraître quelque peu saugrenue. Mustapha Okbi, directeur de cette manifestation, a eu raison de faire ce pari. Et ce n’est pas le public, qui a été ravi par la prestation de la vingtaine de jeunes musiciens et musiciennes, qui dira le contraire. Le concert présenté ce soir-là avait de quoi plaire aux plus exigeants des mélomanes. Le programme était composé d’œuvres de Vivaldi, Gluck, Bach, Rossini, Salieri, Haydn, Mozart, Tchaïkovsky, Mousogorski et Rimsky-Kosakov. Que du bonheur. Les amateurs de musique classique européenne ont donc été comblés d’autant que les morceaux choisis ont été interprétés avec autant de précision que de passion. Le chef d’orchestre Vladimir Rizhaev a su encadrer les jeunes musiciens de sa troupe et les amener à jouer juste, sans que ce souci pédagogique de précision n’étouffe leurs talents et leurs élans. Le résultat ne s’est pas fait attendre. L’Orchestre symphonique des jeunes du collège musical Frédéric Chopin de Moscou a été créé en 1994 par Léonide Nikolaev, éminent professeur au conservatoire Piotr Tchaïkovsky de Moscou. Cet orchestre formé d’une soixantaine de musiciens, parmi les plus talentueux de leur génération, pour la plupart des lauréats des concours internationaux de musique, s’est déjà produit à Moscou et dans plusieurs villes de Russie, mais aussi en Italie et au Japon. Zohra Abid ******* La 9ème session en bref Du 1er au 27 octobre, l’Acropolium de Carthage a accueilli 22 spectacles en provenance d’une vingtaine de pays. Le programme, éclectique et varié, avait de quoi satisfaire tous les goûts. Le public a eu droit à des concerts de musique instrumentale et de chant, animés par quelques une des figures de la musique classique mondiale tels le Tchèque Petr Jirikovski, les Italiennes Cecilia et Elena Gazdia, l’Américain Alain Veïss, les Suisses Francisca Hirzel et Jean-Jacques Dünki, etc. Quelques découvertes: les Mélodies japonaises et les Danses et Musiques d’Indonésie.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com