A travers les régions





Tozeur : Deux stations d’écotourisme  à Tamaghza
La délégation de Tamaghza (gouvernorat de Tozeur) devra connaître la réalisation de deux stations d’écotourisme, une à Midès et l’autre à Chébika.
Ces projets sont inscrits dans le programme de création du circuit «Mémoire de la terre, Sahara et oasis» initié par le ministère de l’Environnement et du Développement durable. Objectif : valoriser les sites naturels et promouvoir l’écotourisme.
La station de Midès sera réalisée, sur une superficie de mille m2, au niveau de l’entrée du village. Les travaux qui démarreront en 2010 comporteront l’aménagement d’une grande salle de spectacles, des locaux d’artisanat, un restaurant, un café, un parking et des espaces verts. La station de Chébika qui aura les mêmes composantes, sera mise en chantier en 2011.

Ben Arous : GMG de la zone industrielle de Borj Ghorbel
Le tissu économique, dans le gouvernorat de Ben Arous, a été renforcé par la création d’un groupement de maintenance et de gestion de la zone industrielle de Borj Ghorbel, ce qui porte, à quatorze, le nombre total de ce type de groupement dans la région.
La zone industrielle de Borj Ghorbel s’étend sur une superficie de 30ha et comporte 12 unités industrielles générant quatre mille postes d’emploi.
Au niveau de la région, il existe, actuellement, 22 zones industrielles s’étendant sur une superficie globale de 1157 ha.

Monastir : 21 projets d’assainissement de quartiers populaires
Vingt-et-un projets d’assainissement de quartiers populaires dans les différentes communes du gouvernorat de Monastir ont été réalisés, jusqu’à février 2010, moyennant 5 millions 368 mille dinars.
Au total, 31 projets d’assainissement sont prévus dans les programmes d’investissement communaux (2007-2011), mobilisant 10 millions 268 mille dinars.

Bizerte : Promotion de l’aquaculture
La région de Bizerte a mis en place un plan d’action pour promouvoir l’aquaculture.
Ce plan, dont la réalisation s’étalera de 2010 à 2014, vise à encourager l’élevage de poisson dans des cages flottantes en haute mer ainsi que des coquillages en pleine mer.
Il devra permettre la réalisation d’un surplus de production de 3028 tonnes par an : 2050 t proviendront de l’élevage de poisson en haute mer, 840 t de l’élevage de coquillages et 138 t de l’élevage de poisson dans les eaux douces.
La production de Bizerte en poisson varie entre 5 et 6 mille tonnes. La région dispose de 200 km de côtes, trois lacs s’étalant sur 12 mille ha et trois grands barrages. Elle compte, également, quatre ports de pêche côtière, neuf abris ainsi qu’une flottille de 1411 barques.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com