Le Sénégal en point de mire





L’EN juniors vient de prendre part au tournoi de l’UNAF en Algérie. Cette manifestation
a vu la participation de quatre équipes : l’Algérie, le Maroc, la Tunisie et le Mali, à titre d’invité.
C’est le Mali qui remporta le tournoi devant la Tunisie. Les Tunisiens jouèrent leur premier match face au pays organisateur et firent match nul 1-1. Cette rencontre initiale fut très disputée. La Tunisie a été d’abord menée au score sur une faute élémentaire de la défense. Du coup, elle se procura plusieurs occasions et n’en concrétisa qu’une seule, vendangeant au passage de multiples opportunités.
Pour son second match, les protégés de Ali Boumnijel firent face à une équipe malienne très physique. Cela ne l’empêcha de la dominer et de se procurer facilement une dizaine d’occasions nettes de scorer. Il faut également noter que la chance ne fut pas du côté des nôtres puisque le poteau et la transversale renvoyèrent certaines de nos tentatives.
Et comme le football a ses particularités, celui qui rate finit par le regretter et cela s’appliqua pour la sélection tunisienne qui encaissa un but contre le courant du jeu, encore une fois sur une faute élémentaire de la défense. Pour son dernier match au cours de ce tournoi, la Tunisie affronta le Maroc dans un match heurté et très engagé, notamment de la part des Lions de l’Atlas. Ces derniers, outre leur engagement physique démesuré ont fait preuve d’un comportement provocateur. L’arbitre dut d’ailleurs distribuer une multitude de cartons jaunes pour calmer l’ardeur de tout le monde. L’équipe de Tunisie a mené au score au cours de ce match et a présenté un excellent volume de jeu en dépit du contexte. Il y eut des occasions de but notamment du côté des Aigles de Carthage, mais la rencontre se termina sur un résultat de parité 2-2.
Des enseignements positifs
Une défaite et deux nuls, le bilan n’est pas pour le moins que l’on puisse dire positif, même si la Tunisie termine à la seconde place. Tel n’est pas l’avis du sélectionneur national, Ali Boumnijel qui précise à cet effet : «Dans l’ensemble, le bilan est intéressant. Nous avons pêché par un manque de réalisme et d’efficacité, autrement le résultat final aurait été tout autre. Certains éléments de base n’étaient pas au meilleur de leur forme. D’autres sont en manque de compétition dans la mesure où ils jouent avec les seniors de leurs clubs et n’ont pas eu beaucoup de temps de jeu. Par conséquent, ce tournoi leur a fait beaucoup de bien».
Et le sélectionneur de positiver : «Ce que je retiens le plus de cette participation, c’est l’état d’esprit du groupe. J’ai apprécié leur faculté de réaction dans certaines circonstances et cela est très important. Les joueurs ont eu de belles réactions et le groupe a de la personnalité et n’est pas du genre à se laisser intimider. Tactiquement aussi, ils ont fait preuve d’application. Reste que cela n’est pas encore suffisant car il faut également marquer des buts, surtout que l’on n’est pas à l’abri d’une bourde et cela s’est vérifié».
Ce tournoi de l’UNAF est arrivé à point nommé pour permettre au staff technique d’apporter certains correctifs à la tenue de l’ensemble dans la perspective du match de samedi face au Sénégal qui entre dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2011.
La Tunisie jouera l’aller à Dakar. Pour cette rencontre, Ali Boumnijel pourra compter sur quelques renforts de taille qui n’ont pas fait le déplacement d’Alger et là nous pensons à Kader Oueslati qui évolue comme attaquant avec l’Atlético Madrid, à Ouahbi Khazri qui joue également en attaque en D2 en France avec Bastia ou encore au défenseur de Sochaux, Oussama Mrabet. Le groupe pourra également compter sur le trio du CAB composé de Hattène Baratli, Iheb Mbarki et Wajdi Jabbari.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com