Circulation dans la Capitale : Trois nouveaux échangeurs opérationnels en 2011





Pour mieux fluidifier le trafic à la sortie sud-ouest de la Capitale, l’élargissement du boulevard 7 Novembre sera renforcé par l’implantation de deux autres échangeurs en plus des trois actuellement en chantier.
Moyennant une enveloppe de 160 millions de dinars, le ministère de l’Equipement, de l’habitat et de l’aménagement du territoire est décidé à faire du boulevard 7 Novembre, connu par la «route X» un axe routier primordial pour la circulation des véhicules à la sortie sud-ouest de la Capitale.
A côté des travaux d’élargissement de cette route en trois voies à double sens, le chantier entamé à la fin de l’année 2009 va notamment permettre de résoudre les bouchons causés par les intersections des voies et les feux de signalisation. La solution consiste à multiplier les échangeurs dont trois sont actuellement en cours de réalisation.
Deux autres devant décongestionner davantage la circulation sur ce tronçon sont en effet prévus.
Le premier, soit le 4e programmé sur le boulevard 7 Novembre, dont celui qui sera construit à Denden au niveau de l’intersection de la route X avec la route nationale n°5 reliant Tunis Le Kef. L’appel d’offres concernant les différentes études techniques et de génie civil relatif à cet échangeur a été d’ores et déjà lancé. Pour ce qui est du 5e échangeur, celui-ci est encore à l’étude.
Il faut noter qu’au début de l’année, les travaux ont été entamés pour la construction des trois premiers échangeurs, respectivement à Ras Tabia, au niveau de l’avenue Meftah Saadallah; à la cité Ibn Khaldoun à la route régionale 130, et au Bardo au niveau de l’intersection route X/route régionale n°31.
L’ensemble de ces ouvrages vont nécessiter des investissements d’une valeur globale estimée à 64 millions de dinars, financés par la Banque européenne d’investissement (BEI). Selon le calendrier établi par le ministère, les trois premiers échangeurs doivent entrer en exploitation au cours de 2011.


H.G.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com