La Capitale : Abus de confiance





Cinq ans de prison, tel est le verdict rendu dans cette affaire où l’accusé est un jeune cadre impliqué dans des activités douteuses ayant coûté à son employeur plusieurs milliers de dinars…
Les faits remontent au mois de juillet 2008. C’est la réclamation d’un client ayant acheté un billet de bateau dans une agence de voyage qui a été à l’origine de l’ouverture d’une enquête. Celle-ci a permis de dévoiler un trafic de billets fictifs. Soumis à des interrogatoires, les trois agents de l’agence se sont rejetés les responsabilités sans pour autant qu’on réussisse à donner la moindre explication à ces abus commis tout au long des mois de juin et de juillet 2008. Dès lors, les responsables de l’agence ont fait appel aux auxiliaires de la justice afin de trouver le coupable et tirer au clair toute cette affaire.
L’enquête et les expertises n’ont pas tardé à dévoiler l’identité de l’agent responsable de ce manège. Il s’agit du comptable de l’agence qui a mis au point tout un plan diabolique qui lui a permis de s’emparer de plusieurs milliers de dinars. L’accusé gonflait les prix des billets et n’inscrivait sur les registres comptables de l’agence que les montants réels provenant des ventes. Il emportait dès lors la différence sans que personne ne s’en rende compte de ce manège.
Il est à préciser que le comptable opérait des changements sur les souches des billets qu’il devait remettre à ses employeurs. De ce fait, le billet remis au client contenait un montant et la souche conservée par le comptable en contenait un autre. Il a fallu qu’un client décide d’annuler son voyage et vienne se faire rembourser son billet pour que tout le manège du comptable soit découvert. Et pourtant, lorsqu’il fut interrogé et confronté aux preuves qui pèsent à son encontre, il a tenté de nier les faits avant de se rétracter et passer aux aveux. Il a été inculpé d’abus de confiance et de faux et usage de faux avant d’être traduit devant la justice qui l’a condamné à cinq ans de prison.


H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com