L1 (23e J.) : Le CA retrouve confiance





C.A. 3
E.S.S. 0


Le Club Africain bat l’Etoile Sportive du Sahel par 3-0 et conserve solidement sa seconde place.

Après les déboires des dernières semaines, le CA avait besoin de retrouver confiance pour pouvoir garder un mince espoir pour le titre et surtout pour sauvegarder sa seconde place qualificative pour la ligue africaine des champions.
Reste que son adversaire, l’Etoile, qui est revenue à un tout petit point derrière lui ne l’entendait pas de la même oreille et se consolerait bien d’un accessit comme la ligue des champions.
Du coup, le match au sommet de cette ronde s’annonçait disputé, du moins sur le papier. Effectivement, la réalité du terrain fut toute autre car c’est l’équipe de Bab Jedid qui entama les débats sur les chapeaux de roue. Dans ce contexte, Slim Bacha faillit ouvrir le score dès la première minute de jeu, à la suite d’une tête consécutive à un centrage qui passa de très peu à côté.
A la 3’, un mauvais renvoi de Mathlouthi revint dans les pieds d’Akrout qui ne s’attendait pas à l’offrande et ne put de ce fait contrôler convenablement le ballon pour en tirer un meilleur profit que de le rendre au gardien de but sahélien. L’Etoile réagit sur le coup par un tir appuyé d’Akaïchi qui faillit faire mouche.
Le CA ne se laissa pas pour autant intimider et reprit les rênes de la rencontre. A la 10’, un centrage est repris par Akrout de la tête ; Mathlouthi battu est sauvé par sa transversale. Ce n’était que partie remise puisqu’à la 11’, sur l’action qui suivit, un centrage de Mériah est catapulté de la tête dans les filets étoilés par un Traoré monté sur ressorts.
Dès lors, les débats se débridèrent davantage et cette configuration fut de nouveau profitable au CA qui doubla la mise par Akrout lequel profita d’un précieux service du revenant Nour Hadhria.
A 2-0, on pensa à tort que les clubistes allaient reculer comme à leur habitude. Pas le moins du monde puisque sur une de ses incursions balle au pied qu’il affectionne, Mohamed Traoré fera l’objet d’une obstruction d’Ammar Jmel dans la surface de réparation. L’arbitre, proche de l’action, décréta sans hésiter, le point du penalty que se chargea de transformer imparablement Oussama Sellami à la 39’. Et c’est sur le score de 3-0 que se termina la mi-temps initiale, ce qui n’était jamais arrivé ni au CA, ni à l’ESS.
Après la pause, la physionomie du match changea complètement. Les protégés d’Habib Mejri cherchèrent à économiser leurs efforts et c’est dans ce contexte que Messaadi remplaça Traoré dès l’entame de cette période. Quant à l’Etoile, elle revint décidé à refaire son retard en tentant de prendre à défaut son adversaire qui préféra opter pour les contres en laissant sciemment l’initiative à son adversaire.
Dans ce contexte, l’Etoile eut les meilleures occasions en fin de match, soit lorsqu’elle jouait à 10 après l’expulsion d’Ammar Jmel à 65’ pour somme d’avertissements. Mais, ni Mossaab Sassi à la 81 et 91’, ni Tambo ne furent heureux dans leurs tentatives. Finalement le CA remporte une victoire qui lui fait retrouver sa confiance à la veille d’une demi-finale de coupe qui s’annonce difficile face au CSS.


A.S




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com