Que la fête commence !





Le duel cyclopéen pour la cueillaison du titre suprême est enfin arrivé. Acte I, ce soir, où l’ESS et le SN, chacun avec ses armes, tenteront de prendre option.
Certifions-le d’emblée, l’avantage du parquet, concernant les empoignades entre les deux meilleures équipes du moment, ne constitue point un solide gage de succès. Et la récente histoire corrobore parfaitement ce constat. En effet, à ce même stade de la compétition la saison écoulée, le SN s’est imposé à Sousse à l’aller et l’ESS lui a rendu la pareille au retour à Nabeul. De même, dans le cadre du pl;ay off, cette année, le même scénario a été de mise, avec de surcroît, un même écart de points (6). Mais au vu du meilleur goal-différence de l’aller, c’est l’ESS qui a ravi la première place, ce qui l’autorise à recevoir chez elle en cas de belle. Pour le compte de cette manche inaugurale, les Etoilés retiendront-ils la leçon ? Nul doute que leur coach émérite, Ridha Labidi, a conféré à la préparation mentale tout l’intérêt qu’elle requiert, édulcorant au maximum la pression ambiante pour la transformer en un stimulant des plus émoustillants. En outre, vivant de certitudes, les Etoilés s’emploieront à imposer leurs arguments techniques, tactiques et stratégiques d’une impressionnante teneur qualititaive. Allusion à une défense extrêmement hermétique, quelle que soit l’option prise, un jeu intérieur terriblement efficace grâce à l’apport du «géant» Mejri et à la sobriété de Braâ et Ben Romdhane. L’arme du tir est, de même, d’une irréductible portée, cristallisée par deux pointeurs d’élite: Jamar et Mouhli. A chacun ses atouts disons-nous. Et le SN n’est pas moins loti que son antagoniste. En effet, les Potiers ont toutes les cartes en mains pour sortir indemnes du guêpier sahélien; très forts mentalement et physiquement, superbement adossés à leur homme-à-homme qui n’a pas son pareil en Tunisie, se prévalant d’un métier consommé frisant la roublardise, ils sont à même de faire l’emballage dès ce premier round.
Au-delà des débats qui feront fureur sur le parquet, c’est l’explication au bord de la touche entre deux techniciens se connaissant à fond pour s’être octroyés pendant un long bail au CA, qui polarisera, aussi, l’attention.
Quoi qu’il en soit, le vainqueur de ce soir n’est pas forcément celui qui décrochera la timbale finale et vice-versa.


Wahid SMAOUI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com