Chronique judiciaire : L’honneur avant tout…





Un homme âgé de 36 ans, originaire d’une ville du nord-ouest du pays, a comparu devant le tribunal de première instance de Tunis.
L’homme issu d’une famille nombreuse, travaillait dans la région du nord-ouest où il habitait avec les siens. Du fait des difficultés financières que la famille rencontrait, l’une de ses sœurs avait décidé, quelques mois auparavant, de chercher du travail dans la capitale, pour subvenir aux besoins de ses proches. Arrivée dans la capitale cette dernière a rapidement trouvé du travail et s’est installée à «Bab El Khadhra». Personne de sa famille ne s’est douté de l’origine de l’argent qu’elle envoyait au «bled».
Un jour, le frère en question a reçu un appel téléphonique de l’un de ses amis travaillant à Tunis. Il lui a confié que sa sœur travaillait comme serveuse dans une boîte de nuit. Affolé, l’accusé s’est empressé de venir à Tunis pour vérifier si c’était réellement le cas.
Dès son arrivée, le frère a commencé ses investigations qui l’ont mené jusqu’à la boite en question où il a découvert qu’effectivement sa sœur faisait partie du personnel. Fou de rage, il l’a empoignée et l’a traînée jusqu’à son domicile où il l’a rouée de coups. Châtiment insuffisant, à son avis : il s’est emparé d’un couteau qu’il a pris soin de chauffer, et l’a brûlée à différents endroits du corps.
La victime est parvenue, toutefois, à lui échapper. Elle a accouru au poste de police pour porter plainte.
Arrêté, le frère a avoué les faits et s’est dit fier de ce qu’il a fait. Devant la cour, il a assuré qu’il ne regrettait nullement ses actes puisqu’il a agi pour laver l’honneur de la famille, bafoué par le comportement de sa sœur.
L’accusé a été condamné à dix-sept ans de prison pour coups et blessure à l’arme blanche.


Anas




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com