Suspension des constructions à Al Qods-Est : Fin de non-recevoir israélienne à la requête US





Le Premier ministre israélien a officiellement rejeté la requête du président américain Barack Obama pour une suspension de toutes les constructions à Al Qods-Est.
Le Quotidien-Agences
Nétanyahou a transmis son rejet à la requête à Obama pendant le week-end. Cette position n’est pas nouvelle de la part des Israéliens et il s’agit d’un obstacle important à une reprise des pourparlers entre l’Etat hébreu et les Palestiniens.
L’émissaire américain pour le Proche-Orient George Mitchell est arrivé hier en Israël. Washington avait suspendu ses navettes diplomatiques pendant plus d’un mois en attendant la réponse d’Israël.
Les Palestiniens souhaitent faire de Al Qods-Est la capitale d’un futur Etat, tandis que l’Etat hébreu tient la ville pour sa capitale éternelle.
Israéliens et Palestiniens étaient prêts à lancer le mois dernier des négociations sous l’égide des Etats-Unis lorsqu’Israël a annoncé, lors d’une visite dans l’Etat hébreu du vice-président américain Joe Biden, son projet de construire 1.600 logements à Al Qods-Est.
Cette annonce avait provoqué la colère des Américains. Des responsables américains ont pressé Israël de renoncer à ce projet, de geler la construction à Jérusalem-Est et de faire d’autres gestes de bonne volonté en direction des Palestiniens.
Benyamin Nétanyahou affirme que sa position sur Al Qods-Est reflète la ligne traditionnelle des gouvernements israéliens. «Il est tout simplement impossible et inacceptable que des gens tentent de pousser à limiter la construction à Jérusalem», a déclaré hier Benny Begin, un responsable du cabinet israélien, à des journalistes et diplomates étrangers.
Déception
Le négociateur palestinien Saeb Erekat a jugé «très malheureuse» la position de Benyamin Nétanyahou et a émis l’espoir que les Etats-Unis «seront capables de convaincre le gouvernement israélien de donner une chance à la paix en arrêtant la construction de colonies à Al Qods-Est et ailleurs».
A la question de savoir si un gel de la construction à Al Qods-occupée conduirait les Palestiniens à revenir à la table des négociations, Erekat a précisé que cela dépendrait de la réponse donnée par le Premier ministre israélien aux Américains.
Le porte-parole de Nétanyahou, Mark Regev, a déclaré qu’Israël étudiait des moyens de relancer les négociations, sans donner plus de détails. Selon un responsable palestinien, George Mitchell devrait rencontrer séparément aujour’hui Benyamin Nétanyahou et le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. L’objectif de l’émissaire américain est d’obtenir le lancement de pourparlers indirects, a ajouté ce responsable s’exprimant sous le couvert de l’anonymat.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com