Foire internationale du livre de Tunis 2010 : Pleins feux sur la lecture





C’est à partir d’aujourd’hui que le rideau se lèvera, officiellement, au parc des expositions au Kram, sur la 28e édition de la Foire internationale du livre de Tunis.
C’est à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 2 mai que lecteurs, écrivains, libraires et éditeurs fêteront le livre et la lecture. L’évènement est sans conteste : la 28e édition de la Foire internationale du livre de Tunis, organisée comme l’accoutumée par le ministère de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine. Le nouveau rendez-vous éditorial sera marqué par la participation de 1100 éditeurs, représentant 35 pays et une pléiade d’écrivains de renom dont nous citons : Ahlem Mostaghenemi, Liu Xinglong, Youssef Zeidane, Claude Rizzo, Azza Filali, Nancy Huston, Mustapha Tlili, Taher Bekri, Charles Bilal, Thomas Bilange, Olivier Barrot… Plusieurs rencontres sont déjà prévues au pavillon de la Délégation de l’Union européenne dont nous citons celle avec le poète tunisien Taher Bekri, prévue le 29 avril autour de nouveau recueil de poésie «Les dits du fleuve».
Une centaine d’éditeurs tunisiens seront à l’affiche de la nouvelle édition de la foire. Une série de rencontres-dédicaces avec Noureddine Alaoui, Mohamed Masmoudi, Abdelwahab Bouhdiba, Mohamed Dammak, Mohamed Bouamoud et d’autres écrivains sont au programme du stand du Sud Editions. Idem pour «Cartaginoiseries» que dirige Mika Ben Miled et dont le programme comporte une séance de signature avec Chedly el Okby et une visite de Mohamed Talbi.
Pour sa part, Cérès Editions a prévu une rencontre avec l’écrivain belge Daniel Soil qui présentera dimanche à 15h00, l’ensemble de ses livres, et précisément les deux versions française et arabe de «sans doute».
Outre les séances de signature et de dédicace des ouvrages qui insuffleront une nouvelle dynamique à la foire, la 28e session verra l’organisation également de plusieurs journées d’études autour des thèmes suivants : «Créer dans la langue de l’autre et créer l’autre dans notre langue», «Le rôle des foires dans la promotion des droits éditoriaux», «Le livre dans les médias», «l’universel et le particulier dans la pensée et la création» et la présentation des résultats de la consultation nationale sur le livre et la lecture.
Des rencontres littéraires portant sur la vie littéraire dans la région Rhône-Alpes, sur la littérature libyenne…sont, entre autres, à l’ordre du jour. Notons que la 28e session de la Foire internationale du livre de Tunis verra la remise des prix d’un concours lancé à l’occasion de la proclamation de l’année 2010, année de la jeunesse.


Imen ABDERRAHMANI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com