Coupe de la CAF : Bon mais gare à la suffisance





Le CSS a ramené une parité positive de Suez face au Petrojet, même si la victoire était à sa portée. Cependant, il faut bien garder les pieds sur terre.
Face à un bleu de la compétition continentale, le CS Sfaxien n’a pu faire mieux qu’un nul de un but partout. Mais à l’actif des Sfaxiens reste la sortie probante des jeunes Ouerghemmi ou Maaloul, en l’absence des habituels titulaires comme Rouid, Bergaoui ou Guemamdia.
Pour revenir au match, signalons que menés par Zaiem, les Noir et Blanc ont bien entamé les débats, arrivant même à ouvrir le score par Younès après un travail d’approche de Maâloul et Gharbi. Younès n’avait plus qu’à pousser le cuir dans les filets après l’arrêt du gardien égyptien.
Les locaux allaient réagir par Slimane mais Khalloufi, auteur d’une bonne prestation, s’est interposé pour sauver le but.
Après la pause, les gars de Petrojet étaient décidés à refaire le terrain perdu, et ils ont eu gain de cause par Slimane qui a trompé Khalloufi d’un tir croisé, remettant les pendules à l’heure (1-1). Le reste des débats a vu les Sfaxiens jouer à l’économie, se contentant de contres sans grande conviction, alors que les Egyptiens continuaient à pousser par l’intermédiaire de Chaâbane, mais encore une fois Khalloufi était au rendez-vous.
D’ailleurs, le gardien sfaxien et Zaiem étaient les meilleurs joueurs de leur club. Voilà une parité qui permet aux Tunisiens de garder leurs chances intactes avant le match retour à Sfax mais ils doivent savoir que rien n’est encore joué et qu’il faut préparer la seconde manche avec tout le sérieux requis.


Jamel BELHASSEN




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com