Formation professionnelle : Journées portes ouvertes





Le 2 mai prochain, commenceront les inscriptions dans les différents centres de formation professionnelle, et ce, en activation des mesures présidentielles prises lors du dernier conseil ministériel consacré à ce secteur.
A ce sujet, la formation au service de l’entreprise et la promotion des centres professionnels de Tunis auprès de jeunes ont fait l’objet de deux journées ouvertes organisées par le ministère de la Formation professionnelle et de l’emploi et l’Agence tunisienne de la formation professionnelle au centre d’apprentissage El Omrane.
M. Mondher El Frigi, gouverneur de Tunis dont l’allocution a porté sur l’intérêt présidentiel au profit de la formation professionnelle et d’apprentissage, a mis l’accent sur l’importance de la promotion de tous les centres opérant au niveau du Grand-Tunis.
Il est à noter que la répartition de ces établissements est faite, selon les besoins du marché de l’emploi et la demande des entreprises, en matière de compétence professionnelle.
A cet effet, chaque centre est doté d’une multitude de spécialités afin de répondre aux besoins des entreprises.
Cette politique a permis, comme l’a signalé M. Ali Belhiba, le directeur du centre de formation professionnelle et d’apprentissage d’El Omrane, d’intégrer les chefs d’entreprises dans la stratégie de la promotion. La Tunisie est aujourd’hui affectée d’un système de formation à la carte. On peut ainsi parler de formation sur mesure adoptée aux besoins pressants du marché de l’emploi.
Par ailleurs, les quatre pôles additionnés aux dix-neuf centres de formation relevant du Grand-Tunis offrent aujourd’hui 125 spécialités au profit de 12700 élèves dont 70% ont trouvé un emploi.
Les mêmes centres sont dotés d’internats. L’élève est pris en charge durant tout le cycle de formation. Des centres d’accueil sont mis à la disposition des jeunes, des parents et des professionnels pour leur présenter les opportunités de la formation ainsi que les différentes spécialités disponibles.
Partant du fait que la Tunisie n’a de ressources que son capital humain, la stratégie globale de l’emploi de l’Etat repose sur le déploiement de tous les moyens pour faire de la formation professionnelle un secteur stratégique au service de l’économie nationale.


M.B.S.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com