Syam Ben Youssef (E.S.T.) : «Un match à part»





Sans gros enjeu pour l’EST, ce derby demeure important pour le prestige selon
le défenseur central Syam Ben Youssef.
Un court retour d’abord sur le match de mercredi dernier perdu face aux Cabistes quelques jours seulement après-avoir remporté officiellement le titre de champion
Je dois avouer que nous avons péché par manque de concentration manifeste. Pourtant on a été avertis et on savait que le match ne serait pas aisé. Mais, je crois que la pression des dernières semaines et le fait d’avoir remporté le titre ont entraîné ce genre de démobilisation passagère. A nous maintenant de nous ressaisir car nous allons négocier aujourd’hui et la semaine prochaine deux rencontres importantes face au Club Africain et contre Al Merrikh.
Justement, a propos du derby de cet après-midi, verra-t-on la meilleure Espérance, s’agissant d’un match sans gros enjeux ?
Nous n’épargnerons aucun effort pour y arriver. En face, il y aura un club «blessé» et qui vise la seconde place qualificative à la Ligue des champions. De notre côté, on cherchera avant tout de gagner pour faire oublier notre piètre sortie de mercredi et pour étrenner de la meilleure des manières notre trophée de champion.
L’absence du public aura-t-elle une influence négative sur la qualité et l’intensité des débats ?
Certainement. C’est comme si une pièce de théâtre se jouait devant des fauteuils vides. Cela dit, comme le résultat d’un derby est toujours important, on cherchera à allier le résultat et la manière dans ce match de prestige.
Où résidera la clé du match ?
Au niveau de l’application tactique et de la concentration dans les moments forts du match.
En défense, vous avez souvent tendance à vous emporter vers l’attaque, laissant des espaces aux avants adverses. Voilà un aspect qui pourrait encore vous coûter cher !
A l’Espérance, on joue toujours pour gagner. On marque beaucoup de buts mais il arrive que le repli soit lent et qu’on encaisse des buts. Il suffit donc d’une bonne application des consignes pour éviter les sueurs froides. Ce n’est donc pas une question de valeur technique.
Vous jouez là votre second derby sous les couleurs sang et or. Que vous reste-t-il du premier ?
Beaucoup d’intensité et de pression et un grand public. C’est un vrai match à part.


Propos recueillis par Jamel BELHASSEN




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com