Ben Ali préside un Conseil ministériel sur l’artisanat Un train de mesures pour l’avenir





Carthage-TAP
Un conseil ministériel, tenu hier, sous la présidence du président Zine El Abidine Ben Ali, a été consacré à l’examen du Plan de promotion du secteur de l’artisanat.
Le conseil a passé en revue la situation du secteur aux niveaux de la production, de la formation, de l’emploi, de l’exportation et de ses réalisations au cours de l’année 2009.
L’accent a été mis sur le degré de conformité de l’artisanat national aux normes de la qualité et l’adhésion du secteur au processus de mise à niveau.
Le conseil a, dans ce cadre, examiné le Plan de promotion du secteur de l’artisanat comportant les objectifs prévus par le Programme présidentiel pour le prochain quinquennat et concernant notamment la consolidation des espaces de l’artisanat, la mise à niveau des entreprises, le développement des ressources humaines et la promotion des secteurs du tapis et de l’orfèvrerie.
Le Chef de l’Etat a ordonné, à ce sujet, la généralisation du programme des villages de l’artisanat à tous les gouvernorats du pays et la création d’un espace pour tout produit d’artisanat d’une région ou d’une localité.
Il a également ordonné les mesures suivantes:
Investissement et mise à niveau des entreprises :
- Faire bénéficier les entreprises d’artisanat des incitations et encouragements prévus par le Programme de mise à niveau industriel et mise à niveau de 200 entreprises d’artisanat.
- Etablir un contrat programme avec l’Office national de l’artisanat pour une opération pilote au bénéfice de 30 entreprises.
Encadrement technique et soutien de l’action promotionnelle:
- Mise en place de six unités techniques spécialisées dans le cadre des centres techniques industriels dans le but de soutenir les efforts de mise à niveau de l’entreprise d’artisanat.
- Consacrer le label de l’Office national de l’artisanat en tant que label national.
- Exploiter les espaces de l’ONA pour l’exposition et la vente des produits de l’artisanat.
- Mettre à contribution les technologies nouvelles au service de la promotion du secteur notamment auprès des touristes et développer le commerce électronique des produits de l’artisanat.
Secteur du tapis et du textile:
- Œuvrer à accroître le revenu des artisans, à travers des programmes pilotes visant à améliorer la productivité de la main-d’oeuvre et à assurer la mise à niveau de l’entreprise d’artisanat.
- Intégrer le contrôle de la qualité, en tant qu’un des critères d’octroi du poinçon.
Secteur de l’Orfèvrerie:
- S’orienter vers la libéralisation du secteur et le renoncement au poinçon de conformité ainsi que la libéralisation de l’utilisation des machines de coulée sous-pressions, tout en continuant à opter pour l’apposition du poinçon de maître et du titrage sur les produits.
- Délivrer au consommateur une attestation de garantie comportant les spécifications nécessaires garantissant la qualité des produits fabriqués en métaux précieux.
Le Chef de l’Etat a recommandé d’assurer le suivi de la mise en œuvre de ces mesures, afin de donner une nouvelle impulsion à ce secteur, de manière à renforcer la compétitivité, préserver les métiers d’artisanat et améliorer le revenu des artisans.
Il a, également, réaffirmé toute l’importance qu’il attache à la qualité, à l’incitation à la créativité et à l’innovation tout en préservant les spécificités de l’artisanat national.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com