Rencontres chorégraphiques de Carthage L’événement vu par les spécialistes





Les Rencontres chorégraphiques de Carthage vont bon train. La salle du 4e Art et le Théâtre municipal accueillent les spectacles qui tournent autour du thème «la danse fait sa comédie».
Le nouveau pour cette édition est l’accès gratuit aux spectacles. Ceci n’a pas eu un grand impact chez les jeunes de la place et la majorité des chaises étaient vides lors des spectacles tunisiens et étrangers. La directrice de la manifestation était aussi absente dans la plupart des manifestations. Le thème n’est-il pas incitant ? Et la gratuité de l’accès n’a-t-elle pas réussi à attirer une grande affluence ? Trois spécialistes répondent .
Hafedh Zellit (Chorégraphe) «Un choix intelligent mais…»
«D’abord, je vois que le choix du thème est un choix très intelligent. La raison est simple, car en parlant d’une danse qui fait la comédie, on parle, entre autre ; de danseurs qui font la comédie et par conséquent qui font le théâtre. A mon avis ceci promet de nouveaux horizons pour les hommes du domaine.
Sans l’ombre d’un doute, les chorégraphes tunisiens sont confrontés à plusieurs obstacles à savoir le manque d’opportunités de travail à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Avec «La danse fait sa comédie», les chorégraphes auront droit d’exposer leurs talents de scénographes et de comédiens. En contrepartie, je ne suis pas du tout d’accord avec la gratuité de l’accès aux spectacles.
Je pense que cette initiative n’a pas de sens car les causes des maux de la danse ne sont pas du tout matérielles…»


Samah MEFTAH




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com