La recette allait dans la poche du gérant !





Il n’a fallu que quelques mois au nouveau gérant, non seulement pour apprendre toutes les ficelles du métier, mais également pour gagner la confiance de son patron, lequel allait décrocher pour s’occuper d’un nouveau projet. Or, la cupidité du jeune homme allait tout remettre en cause... Tunis - Le Quotidien C’est un quadragénaire, propriétaire d’une vidéothèque qui a pu en moins de deux ans acquérir une bonne réputation dans son entourage. Il est vrai que ses qualités humaines, ajoutées à sa compétence et son franc parler lui ont permis une ascension fulgurante. Aussi, au bout de quelques années a-t-il ramassé un joli pactole, en tout cas suffisamment d’argent pour réaliser un vieux rêve, celui d’acquérir un restaurant. Accaparé presque à longueur de journée par les préparatifs de ce projet, il ne pouvait plus consacrer que quelques heures à la vidéothèque. Raison qui l’a poussé à engager un gérant, question de ne pas perdre sa clientèle. Le jeune homme allait d’ailleurs donner pleine satisfaction dans un premier temps parvenant à tenir le commerce de main de maître, permettant par là-même à son employeur de décrocher complètement afin de se consacrer corps et âme à sa nouvelle activité. On ne le voyait plus du côté de la vidéothèque que rarement, se contentant de quelques apparitions périodiques. Il passait, en effet, en coup de vent, juste pour demander des nouvelles à son gérant et puiser dans la caisse, de temps à autre, des sommes qu’il se fait un devoir de porter sur le registre. Mais au bout de quelques mois il a constaté, non sans surprise, que les recettes ont enregistré une chute vertigineuse. Bien entendu, il a tout de suite soupçonné son jeune employé. Pour en avoir le cœur net, il l’a soumis à une surveillance rigoureuse mais tout de même discrète. Finalement, il est parvenu à confondre le gérant incorrect et cupide. Sûr de son coup, le propriétaire s’est empressé de porter plainte fournissant aux enquêteurs la preuve de la malhonnêteté du jeune gérant. Arrêté, ce dernier n’a pas tardé à passer à table avouant avoir détourné la somme de dix mille dinars... M.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com