Elections municipales 2010 : Un pas de plus dans l’ancrage de la démocratie





M. Rafik Belhaj Kacem, ministre de l’Intérieur et du développement local a tenu hier une conférence de presse pour présenter les résultats des élections municipales tenues dimanche.
Il ressort des indications fournies par le ministre que 2.591.271 Tunisiens ont participé à ces élections, soit un taux de participation de 83,47 %. M. Belhaj Kacem a précisé que 406 listes électorales se sont disputées les 4478 sièges à pourvoir. L’arbitrage des urnes a abouti à l’attribution de 4060 sièges au RCD et 418 sièges aux partis d’opposition et aux listes indépendantes, soit 9,33 % du nombre total des sièges.
A une question relative à la prédominance du RCD sur la scène politique, M. Rafik Belhaj Kacem a précisé que «le RCD tire sa légitimité du fait qu’il est à la fois le parti de l’indépendance et, aussi, le parti responsable du Changement entamé le 7 novembre 1987. Il a une forte présence sur la scène politique et sociale et il a obtenu ces résultats lors d’un suffrage régulier et transparent, de l’avis même des formations de l’opposition et des observateurs ayant suivi les élections de dimanche dernier».
Organisation
Lors de sa conférence de presse, le ministre de l’Intérieur et du développement local a passé en revue tout le parcours de l’opération électorale. Il a souligné que le nombre d’inscrits a évolué de 2.877.144 en 2005 à 3.104.615 pour ce rendez-vous électoral, suite à la réforme du code électoral abaissant l’âge minimum de l’électeur de 20 ans à 18 ans. M. Belhaj Kacem a expliqué que le nombre de bureaux de vote est passé de 6661 en 2005 à 5617 en 2010 pour faciliter la désignation d’observateurs par les listes concurrentes.
Le ministre a mis l’accent sur le fait que «l’administration a respecté la neutralité. Son rôle s’est limité à l’application stricte de la loi dans toute l’opération électorale».
Concernant les résultats, le ministre a précisé que le nombre de sièges obtenus par les partis d’opposition et les listes indépendantes a augmenté de 150 entre 2005 et 2010. Ce nombre est passé de 253 à 403. Il a remarqué que : « même le nombre de conseillers appartenant à des listes indépendantes, est passé de 6 à 15».
Neutralité
Il ressort également des propos du ministre que 492 listes électorales ont été présentées dans les délais légaux. L’administration n’a validé que 406 listes. 86 listes ont été rejetées pour non-conformité au Code électoral. L’administration a enregistré 10 réclamations qui ont été toutes rejetées. «Même les Secrétaires généraux des partis d’opposition n’ont pas contesté ces rejets», a observé le ministre qui a également souligné que «l’Observatoire des élections municipales a constaté le climat serein dans lequel s’est déroulé l’opération électorale».
Le ministre a conclu en affirmant que «c’est un pas de plus dans l’ancrage de la démocratie en Tunisie».


Mourad SELLAMI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com