L1 (26e J.) : Pour qui sonnera le glas ?





Ultime journée, ronde-couperet. Des enjeux, il y en a à foison, au premier rang desquels le verdict final, quant au maintien et à la cueillaison de la seconde place.
Hormis le match JSK-OB, dénué d’intérêt majeur, à l’exception de l’amélioration du classement, un acquis toujours bon à engranger, toutes les autres rencontres recèlent un enjeu variant toutefois en ampleur et en prépondérance. Le moins pointilleux a trait à la convoitise de la quatrième place par le CAB.
Quoi qu’il en soit, les fantassins de Larbi Zouaoui, des jouvenceaux pour la plupart, auront réalisé un parcours des plus probants. Et en cas de défaite, plus que probable du ST à Gafsa, les Cabistes, à même de défaire des Zarzissiens assez démobilisés après la délivrance du maintien, raviront à leur devancier stadiste, la 4e place, un rang synonyme de haut fait pour des louveteaux de 18 à 20 ans.
Autre aspiration, quêtée avec encore plus d’avidité, vu les dividendes autrement affriolants qu’elle contient, cette deuxième place qualificative à la Ligue des Champions africaine. Dans cette optique, le CA a un double avantage sur l’ESS: il a un point d’avance, ayant par ricochet son destin entre les mains, et croiser le fer avec un antagoniste fraîchement soustrait, comme l’ESZ, à la terrible animation vers le purgatoire de la L2. Contrairement aux Etoilés, qui sont tributaires d’un concours de circonstances des plus aléatoires, et qui affrontent un adversaire ayant encore une chance, certes minime, mais réelle, de ratifier sa pérennité parmi l’élite, entendons les Kasserinois. Ces derniers risquent, cependant, de constater impuissamment l’aspect infructueux et totalement inopérant d’un succès, au cas où ils parviendront à l’emporter à Sousse.
En effet, fermant la marche, ils ne sont pas maîtres de leur destin. Tout comme l’ESHS, lui aussi scotché à cette rebutante dernière place et dont une victoire pourrait s’avérer, en dernier ressort, tout aussi vaine. Sans compter le caractère, on ne peut plus malaisé de la mission des Hammam-Soussiens qui se mesureront à un leader sang et or, soucieux d’honorer son statut de champion en titre, nouvellement consommé.
Les deux infortunées lanternes rouges doivent bien envier leurs devanciers d’un tout petit point au classement, rien qu’une marche certes, mais suffisante pour tracer un irrémédiable hiatus. Il s’agit de l’USM et d’EGSG qui, pour peu qu’ils l’emportent, sauveront à titre définitif leur scalp. Un dessein parfaitement dans leurs cordes, malgré l’épreuve du déplacement pour l’USM qui aura la chance de rencontrer un CSS, plutôt concentré sur la finale de la Coupe. Quant aux Gafsiens, ils disputeront le match de la saison dans leurs murs face à un ST, qui a énormément lâché du lest depuis son élimination de la Coupe. Sauf si cette fameuse 4e place continue encore de tenter et d’appâter les Stadistes.
A tous les acteurs de cette ultime journée, une petite apostrophe: il y aura une seule équipe pour décrocher la timbale de la deuxième place, alors que deux clubs rétrograderont en Ligue 2. Alors, épargnez-nous de nouveaux désagréments pour employer un euphémisme, afin que ce nouvel exercice s’abrège sur une note gaie, qu’on souhaite annonciatrice de lendemains réellement riants à un football assez agonisant comme cela.


Wahid SMAOUI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com