C.A. : La ligue des champions, un accessit de taille





Aujourd’hui, le CA clôture une drôle de saison. Son objectif sera qu’elle ne se termine pas en queue de poisson.
Avec une relative profusion de talent qui n’a rien à envier à ses concurrents, le public clubiste ne comprend pas comment on ose vouloir le leurrer sempiternellement et voilà que le poison de la suspicion risque de faire vivre au club de nouveaux difficiles moments.
Par conséquent, ce n’est pas dans le meilleur état d’esprit que les joueurs clubistes chercheront à défendre l’écusson Rouge et blanc. Et cela, pour de multiples raisons sur lesquelles il serait long d’épiloguer en ce moment. Nous attendrons pour ce faire l’heure des bilans.
Tout à l’heure, l’équipe de Bab Jédid jouera à Hammam-Lif son dernier match pour l’exercice en cours. Il s’agira d’une rencontre difficile où elle risque de laisser des plumes. En effet, les Clubistes savent que la victoire est impérative. Or, le CSHL fait partie des équipes qui leur a souvent donné du fil à retordre. C’est une confrontation pleine de réminiscence. Le souvenir du titre perdu l’année dernière est encore vivace. Le CSHL était passé par-là, juste après une somptueuse victoire dans le grand derby de la capitale.
Joueurs et public savent que l’équipe jouera gros tout à l’heure, surtout que le poursuivant immédiat, l’Etoile évoluera face à l’ASK. Dans ce contexte, comment Habib Mejri qui connaît sur le bout des doigts, l’ambiance et les joueurs hammam-lifois compte s’y prendre pour sortir indemne de ce guêpier. Et puis, il faudra qu’il compose avec les moyens du bord en l’absence de plusieurs joueurs blessés ou convalescents.
Un axe central new look
A cet effet, on signale la suspension de Slim Bacha et Mohamed Bachtobgi en plus de l’indisponibilité de Khaled Souissi qui souffre d’un début de pubalgie depuis le dernier stage de l’équipe nationale. C’est donc tout l’axe central qui a joué les dernières rencontres qui est hors service.
A ces éléments, il faudrait ajouter que Nour Hadhria et Zouheir Dhaouadi sont encore convalescents et ont d’infimes chances de participer à ce match. En dépit de ces empêchements, l’entraîneur du CA, Habib Mejri, sans trop s’attarder sur le sujet estime que «les joueurs abordent cette rencontre avec l’intention de la réussir. Il y aura des changements dans la formation rentrante en raison de certaines absences, mais les solutions de rechange existent.»
Habib Mejri cherche t-il à brouiller les cartes ? Probablement, dans la mesure où il est fort possible de voir à Hammam-lif un axe central new look pour cette saison. Derbali que nous avons vu sur le banc des remplaçants en cette fin de saison fera t-il son retour ? Rien n’est sûr, si ce n’est qu’il y a de fortes probabilités de voir Bilel Ifa dans l’axe. Il a déjà occupé ce poste avec bonheur. Pour le reste, il faudrait s’attendre à revoir Wissem Ben Yahia sur la droite et Mehdi Mériah sur la gauche. Au milieu de terrain, le coach aura l’embarras du choix, alors qu’en attaque, seul Dhaouadi devrait manquer à l’appel.
En réalité, le sort de cette rencontre dépendra en premier lieu de la motivation qui animera les acteurs dans les deux camps. Les banlieusards sont-ils déjà en vacances ? Les joueurs clubistes mettront-ils entre parenthèses les déboires de ces dernières semaines, tant au niveau sportif qu’administratif ?
Logiquement, les joueurs du CA devraient afficher de meilleures ambitions car si pour le CSHL, la saison est terminée ou presque et qu’ils n’ont plus rien à espérer, pour l’équipe de Bab Jédid, c’est une place en ligue africaine des champions qui est en jeu. C’est tout simplement un accessit de taille et à l’heure actuelle, c’est le moins que les joueurs puissent faire pour atténuer l’amertume de leurs fidèles supporters.


A.S.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com