Gafsa : Et l’amant tua le cousin





C’est un paysage qui sort de l’ordinaire. Des chameaux errant sur un sable chaud, suivis par un jeune homme qui tient une corde, tentant de guider le troupeau vers une tente où  sont assis des hommes en attente d’on ne sait quoi.
L’arrivée du jeune homme fut vécue comme un véritable moment de délivrance. Il détacha les cordes et déposa par terre deux sacs, dont le contenu est si fragile, qu’à chaque mouvement, les hommes retiennent leur souffle.
Les visages ne trouvèrent le sourire qu’une fois les bouteilles mises au fond d’un grand seau rempli d’eau fraîche. On commença ainsi à trinquer et comme dit l’adage : Veritas in vino, c’était le moment de passer aux choses sérieuses. Il fallait, en effet, décider du sort d’une jeune fille de la tribu.
Il faut dire que, jamais dans l’histoire de la famille, une femme n’avait osé prendre la fuite avec son amant. C’est un scandale qu’on ne peut effacer que dans le sang. Cette réunion était justement destinée à désigner «le héros» qui devait laver l’honneur de la tribu.
L’alcool commençant à faire ses effets et les uns et les autres montrèrent un courage inégalable. Mais, c’était au sage de la famille de choisir l’heureux élu. Finalement, le sort de la jeune fille est scellé et confié à l’un des plus violents des jeunes de la famille qui devait la ramener morte ou vive.
C’est le mois de juin et en cette année de 2009, la chaleur était si suffocante, que montrer le nez dehors était synonyme de graves brûlures. Pourtant, il fallait surprendre les amants en pleine canicule. C’était le seul moment de la journée où ils ne se déplaçaient pas.
Muni d’un couteau, le jeune homme prit le chemin de la montagne en  n’ayant qu’une seule idée en tête: tuer l’amant et ramener sa cousine au bercail. Le malheureux ignorait que le hasard lui réservait un bien triste sort. Justement, en négociant le premier virage conduisant à la grotte où se sont réfugiés les deux amants, il tomba nez à nez avec son rival qui a eu vent de sa présence dans le coin par l’un de ses amis.
Et la bagarre qui devait avoir lieu plus tard, se déroula un plus tôt que prévu. Mais, le dernier mot revint à l’amant qui acheva d’un coup de couteau le jeune homme. Et ce sont des bergers qui ont découvert le corps de la victime avant d’alerter les agents de la garde nationale. Une enquête a été ouverte, donnant lieu à l’arrestation du meurtrier.
Le procès relatif à cette affaire s’est ouvert en début de semaine devant le tribunal de première instance de Gafsa à la demande des avocats de le défense, a décidé de le reporter au 15 juin prochain.


Habib MISSAOUI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com