L’œil de l’observateur : Gérard Buscher : «D’indéniables dividendes à engranger»





«Avec ce test amical, l’équipe de France se voit offrir une belle opportunité pour peaufiner sa préparation. Outre les affinités historiques entre les deux pays, la Tunisie constitue un excellent sparring-partner, vu que son football possède beaucoup de similitudes avec celui d’équipes africaines pouvant s’apparenter à des adversaires potentiels pour les Français.
Pour les Tunisiens aussi, ce match ne peut être que bénéfique. En effet, il peut s’assimiler à un véritable déclic pour redémarrer de plus belle, à partir des fructueux enseignements qui en seront tirés.
Pour revenir aux Tricolores, je pense que Domenech saisira cette occasion pour faire tourner son effectif, une sorte de répétition générale qui sera édifiante à plus d’un titre, comme il l’a fait mercredi dernier face à Costa Rica.
A propos de ce match, la principale lacune des Français fut, à mon sens, le replacement défensif, un aspect qui devrait être pris en considération face aux Tunisiens. Comme quoi, tout test amical est, par essence, bénéfique.
Concernant les chances des Henri et consorts pour le compte du mondial sud-africain, elles sont bien réelles. C’est qu’à la faveur de deux ou trois victoires d’entrée, tout s’enchaînera avantageusement. D’autant plus que la France, qui se réclamait dans un passé plus ou moins proche de riches individualités sans plus, peut, désormais, se targuer de posséder une équipe, une vraie.»


Propos recueillis par Wahid Smaoui




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com