Conseil ministériel consacré à l’examen des moyens de lutte contre les maladies cancéreuses : Création de consultations spécialisées en assistance psychologique et promotion des soins à domicile





Carthage-TAP
Dans le cadre du suivi de la concrétisation des volets du Programme présidentiel pour le quinquennat 2010-2014, relatifs au secteur de la santé, un conseil ministériel, tenu hier, sous la présidence du Président Zine El Abidine Ben Ali, a été consacré à l’examen des moyens de «la lutte contre les maladies cancéreuses : la réalité et les perspectives».
Le conseil a passé en revue, au début de ses travaux, l’évolution des maladies cancéreuses en Tunisie, s’agissant des causes, des types et des taux de décès engendrés par cette maladie à l’échelle nationale ainsi que l’état de l’infrastructure actuelle.
Il a passé en revue les principales réalisations accomplies en matière de lutte contre cette maladie, et en particulier la stratégie nationale mise en place à cet effet depuis 2001, dont le dépistage précoce constitue l’un des principaux éléments.
Le conseil a, ensuite, examiné les perspectives et moyens de lutte contre les maladies cancéreuses, et décidé les mesures suivantes:
Renforcer le dépistage précoce des maladies cancéreuses, notamment les plus répandues, à travers l’intensification de l’éducation sanitaire et la promotion de la formation continue des cadres médicaux et paramédicaux dans ce domaine.
Développer le réseau de centres hospitaliers spécialisés dans le traitement des maladies cancéreuses, notamment, en accélérant le parachèvement du Centre de cancérologie de l’Ariana et des pôles régionaux de Jendouba, Gafsa et Gabès.
Il s’agit, également, d’assurer les moyens adéquats à la réalisation du projet du Centre «Ezzahraoui» de prévention, de traitement et de soins palliatifs.
Consolider les centres médicaux spécialisés en équipements modernes de diagnostic et de traitement et en ressources humaines appropriées.
Promouvoir davantage la formation spécialisée, notamment, par l’augmentation du nombre des postes de formation dans le cadre du concours de résidanat et la généralisation de l’accès à des cycles de formation complémentaire en cancérologie à toutes les facultés de médecine.
Promouvoir les recherches en cancérologie et inciter les chercheurs en la matière au réseautage des unités et laboratoires de recherche dans le cadre de collectifs qui répondent aux exigences de l’excellence et de la compétitivité.
Promouvoir les soins palliatifs à travers la création d’unités dotées de lits d’hospitalisation dans les centres universitaires et la consolidation de la formation continue des cadres médicaux et paramédicaux dans ce domaine.
Renforcer la prise en charge des patients et de leurs proches à travers la création de consultations spécialisées en assistance psychologique et la promotion des soins à domicile.
Promouvoir la production des médicaments et développer la recherche dans le domaine des médicaments issus de la biotechnologie.
Le Chef de l’Etat a recommandé d’assurer le suivi de la mise en œuvre de cette stratégie, et de son évaluation continue, mettant l’accent sur la nécessité de consolider les efforts de sensibilisation à l’importance des pratiques sanitaires et alimentaires saines afin de lutter contre ces maladies graves.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com