Mamma Africa





L’Afrique du Sud sera à partir d’aujourd’hui et durant un mois la capitale de la planète foot. La responsabilité du pays de Mandela est on ne peut plus grande, s’agissant d’une première édition de la Coupe du monde de football dans le continent africain.
Ce continent qui regorge de ressources a été longtemps oublié même s’il a enfanté à travers les décennies de grands noms de la balle ronde à l’instar des Milla, Pelé, Tarak Dhiab, Madjer, Hajji, et dernièrement Otto et Drogba. Il est donc grand temps pour l’Afrique d’occuper la place qui lui sied et pour les sélections représentatives, à savoir l’Afrique du Sud, le Nigéria, le Cameroun, le Ghana et l’Algérie de tirer profit de cette édition «à domicile» et de prouver qu’ils n’ont rien à envier aux meilleures nations de football des autres continents.
C’est là, l’occasion rêvée pour les Africains d’évoluer sur leur vraie valeur, sans complexe ni peur au ventre. Cette Coupe du monde 2010 est la leur. Ils sont appelés à sortir grandis aux niveaux de l’organisation, du comportement et des résultats sportifs.
Il y va de l’avenir du foot africain, car il ne faut oublier que plusieurs réserves ont été émises par certains oiseaux de mauvais augure quand la FIFA a accordé cette édition à l’Afrique. Le moment est donc venu pour leur prouver que l’avenir de la balle ronde est dans ce continent noir qui pullule de ressources, d’énergie, de talent et d’ambition.


J.B.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com