Bac 2010 – Avant dernier jour : Ça pourrait aller…





Au sortir hier de leur salle d’examen, les candidats au bac étaient comme-ci, comme ça. Ni très enthousiastes ni déçus.  En somme : ça pouvait aller...
En fait tout dépend de la section. Il y a eu, selon les impressions recueillies, hier dans un centre d’examen à Tunis, des hauts et des bas, des airs mitigés. Ça pouvait aller et à chacun son avis sur les épreuves de cet avant-dernier jour de la session principale du bac 2010. On commence à tirer des conclusions et à faire une première évaluation, voire estimation (bonne ou mauvaise) de la totalité des épreuves. «Mais grosso modo, ça passe. Nous venons de passer l’informatique : l’épreuve pratique (coefficient 0,5) et l’épreuve théorique (coefficient 0,5). Chaque élève a sa manière de traiter le sujet, mais franchement, les deux options sont loin d’être à la portée. Disons que pour un élève assez bon, la moyenne de dix n’est pas impossible. Autrement, ça va être dur…», pense Dorra la matheuse. Et d’ajouter que la majorité des matières ne sont pas aussi faciles qu’on le pense. Surtout avec les mathématiques et on n’a pas à vite crier victoire…
«Les maths : on n’en revient pas encore !»
«Nous avons été carrément déroutés, voire assommés. On s’attendait au pire, mais pas au point de quitter la salle ; cinq minutes après avoir surfé sur le sujet sans même regarder bien les énoncés… Désolée pour le terme, mais franchement, ils nous ont bien sacqués», s’inquiète sa camarade de classe.
Les informaticiens ont quittés la salle d’examen avec le sourire. Presque à l’unanimité, les bases des données étaient digestes. «Le plus dur est passé et un élève moyen qui a fait une bonne révision est en mesure de décrocher au moins la moyenne. J’estime que nous avons tiré notre épingle du jeu. Grâce à l’informatique, plusieurs vont pouvoir se rattraper. Car il faut le dire, l’histoire n’était pas facile et la géographie, non plus. C’est même pire. Les maths pour notre section étaient inabordables. Bon nous verrons d’ici demain avec ce qui nous reste comme matières, certes secondaires, mais nous ne devons pas jouer avec. Après les épreuves de français et d’anglais, on jugera…», raconte Hamza, un premier de la classe durant toute l’année et qui garde les pieds sur terre.
Les littéraires quittent la salle en solo, duo ou en petits groupes et presque sur des nuages. Rares sont ceux qui partagent le même avis. La question de «la science et du bonheur» est un sujet certes général et chacun pouvait s’y retrouver, mais il n’en demeure pas moins un sujet discutable. «A première vue, le sujet m’a paru fastoche. L’essai est accessible, mais tout dépendra, au final, du correcteur qui prendra compte de la problématique, de la thèse, de l’antithèse et de la synthèse. La question qu’a posée Jean d’Ormesson a été, en fait, vue et revue ; et décortiquée point par point au cours de l’année. Quant à la compréhension du texte sur dix points, il y a de quoi ramasser au moins la moyenne : quelques points par-ci, quelques autres points par-là, du vocabulaire ou de la grammaire et on verra bien…», positive Anas.
Attention aux questions pièges !
Du côté de la branche Gestion économie, il y a une lueur d’espoir. «Franchement, l’épreuve de la gestion qu’on vient de passer est corsée. A première vue, tout paraît facile. Très facile même. Mais au fur et à mesure qu’on creuse dans le fond, on finit par s’apercevoir que ce n’est pas ça. Il y a des pièges qui remontent à la surface. Nous ne pouvons pas nous en réjouir de sitôt. Surtout après l’épreuve des mathématiques. Quant aux ressources humaines, à l’investissement, à la gestion commerciale et aux finances, ce sont des sujets abordables. Mais les questions autrement présentées posent problème… et nous risquons de ne pas nous en apercevoir», juge Oumaïma, le moral en berne.
Sa copine Amani a meilleure mine : «Maintenant, le fait est accompli. Nous allons passer demain (NDLR/ aujourd’hui) le français et l’anglais et nous n’avons qu’à croiser les doigts et à espérer…».


Zohra ABID KEFI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com