Notre Mondial à nous : Leçon nippone





On pensait que le Cameroun allait emboîter le pas au Ghana, surtout que l’adversaire était considéré comme l’équipe la plus prenable du groupe. Imbus de leur statut et de leurs potentialités, comme d’habitude, les Camerounais foulèrent la pelouse, croyant le match gagné d’avance. Au bout du compte, ils allaient connaître l’amère désillusion de la défaite.
Faute de mauvais choix tactique et humain, le Cameroun a dilapidé une grande partie de ses chances de qualification au 2e tour. En effet, le coach Paul Leguen dispose d’un effectif talentueux qu’il n’a pas su utiliser à bon escient. Car, comment faire évoluer Samuel Eto’o, l’un des meilleurs avant-centres du monde au poste d’ailier droit et laisser un joueur longiligne comme Idrissou sur le banc, alors qu’il aurait pu apporter beaucoup de solutions à l’attaque. C’est seulement en sentant le vent de la défaite souffler sur l’équipe que le technicien s’est rappelé qu’il existe des joueurs sur le banc capables de l’aider à s’en sortir, injectant un nouveau souffle, mais c’était déjà trop tard.
Le Japon venait de donner une leçon d’humilité au Cameroun. Bien appliqués, mentalement et physiquement supérieurs à leurs adversaires, les Nippons ont administré une véritable leçon de football aux joueurs africains.


Moncef SEDDIK




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com