Notre Mondial à nous : Fragilité mentale





Le cinglant (0-3) infligé par l’Uruguay à l’Afrique du Sud dénote, si besoin est, la grande fragilité mentale des Africains démontrée jusque-là.
Peu de supporters prévoyaient une telle défaite, surtout que les Bafana Bafana n’étaient pas mauvais lors du match inaugural contre le Mexique.
Cette défaite ouvre grandes les portes de sortie des Africains du Sud du Mondial. Une situation évitée par les cinq derniers organisateurs de la Coupe du monde.
Une probable sortie ressentie par tout un peuple qui a cru en cette équipe et fait de ce Mondial la priorité du moment. Dans le même ordre d’idées, on voit mal les Africains du Sud se défaire de la France lors de son dernier match.
Mais en football tout reste possible, diront les plus optimiste. Quant aux Algériens, ils ont perdu un match à leur portée contre la Slovénie et il semble peu probable de rectifier le tir contre les redoutables anglais.
Les joueurs s’en veulent à eux-mêmes et ressentent le sentiment d’avoir trahi les milliers de supporters qui se sont déplacés en Afrique du Sud pour les soutenir et les millions de fans figés devant leurs téléviseurs pour voir les «Fennecs» répéter leur prestation de guerriers d’Oum Dormane. Rabah Saâdane est placé devant l’obligation de revoir ses choix tactiques et humains. A ce titre, il envisage d’incorporer le «Socholien» Riadh Boudebouz qui devrait apporter un plus à l’équipe par son agilité et ses débordements. Même raisonnement pour Djamel Abdoun. Le «Nantais» est connu pour sa rapidité, sa vivacité et sa vista.
Sauront-ils perturber la défense anglaise réputée pour sa lenteur ?
Tout le monde s’attend à un exploit ou plutôt à un miracle des Algériens, mais l’Angleterre, en super-favorite, ne l’entend certainement pas de cette oreille. En somme, l’Algérie doit se montrer plus audacieuse si elle ne veut pas plier bagage. La réalité du terrain tranchera.


Moncef SEDDIK




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com