Télécritique : Questions de moyens et d’idées





*Par Mohamed Ali Ferchichi
Il y a juste une semaine, et sur ces mêmes colonnes, nous évoquions l’absence d’émissions relatives au déroulement de la Coupe du monde de football. Nous avions posé la question inhérente à l’absence de séquences qu’on pouvait passer en vertu du pacte mondial relatif aux droits de diffusion des images.
Mais force est de reconnaître que nous nous étions trompés concernant la nature de ce pacte ; or, vérifications faites, il s’est avéré que pour l’accès à trois minutes par rencontre, il faut payer un prix cher.
Ceci dit, on ne peut donc reprocher à nos chaînes ou du moins à la plupart d’entre elles de ne pas avoir programmé des émissions se rapportant au mondial.
Toutefois, et tout en saluant les efforts somme toute louables de la chaîne principale, entendu T7, on ne peut non plus omettre de lui adresser quelques reproches, notamment en ce qui concerne l’absence d’imagination et de créativité, toujours à propos de notre part du mondial. On aurait pu acquérir les droits en question et ne pas priver le téléspectateur de suivre, ne serait-ce qu’un point de la situation et ce, quotidiennement, sachant qu’une telle émission sportive aurait drainé des recettes en publicité, ce qui aurait permis à la chaîne de couvrir ses frais et de régaler ses téléspectateurs.
En outre, nous allons revenir sur la manière de retransmettre les rencontres, une manière peu habile et loin d’être constructive comme ce fut le cas dimanche dernier à l’occasion de la rencontre Soudan-Tunisie ; rencontre au cours de laquelle le reporter a omis de commenter le déroulement de la partie pour encenser les membres du bureau fédéral et ne pas tarir d’éloge à leur égard, tout comme à l’égard des techniciens de la télévision et autres.
Le speaker en question aurait-il oublié que la télévision tunisienne traîne derrière elle un long et riche passé et qu’elle nous a habitués à retransmettre les rencontres de l’équipe nationale, quels que soient les lieux; le même constat est valable pour les techniciens de la télévision Tunisienne ; des gens chevronnés et hautement qualifiés: il est vraiment inutile de chercher à s’auto-encenser au détriment du déroulement du match.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com