Notre Mondial à nous : Duels intenses





La FIFA jubile. Les billets d’entrée aux stades se vendent comme des petits pains. En effet, presque 98% à chaque rencontre et jusqu’à maintenant, quel que soit le nom de l’équipe et du stade, les travées font presque le plein. De toute façon, les responsables de l’instance internationale sont très satisfaits à ce niveau et pensent que l’assiduité aux stades va dépasser celle de l’Allemagne 2006.
L’amour des Sud-Africains pour le ballon rond, ainsi que la beauté des stades et toutes les commodités qu’on y trouve ne sont pas étrangers à cette présence.
La sécurité quoi qu’on en dise, est aussi garantie et il n’est pas étonnant de voir les «mordus» des deux bords ensemble dans les travées des stades. Les spectateurs se passionnent de plus en plus et au fil des jours à la compétition. De ce fait, les «patrons» internationaux du football ne se sont pas trompés en misant sur l’Afrique du Sud.
Malgré les contre-performances des équipes africaines, les supporters de toutes les races acceptent volontiers de participer à cette grande fête.
Après 12 jours de l’ouverture du Mondial, les tracas sécuritaires ne semblent pas perturber, outre mesure, ce grand tournoi.
Côté participation des équipes africaines, après l’Afrique du Sud contre la France hier et le Nigeria face à la Corée du Sud qui attendaient un miracle pour passer au second tour, l’Algérie contre les Etats-Unis et surtout le Ghana contre l’Allemagne ont leur destin en mains et pourraient poursuivre leur campagne.
En attendant, notre mondial continue d’intéresser de plus en plus de férus et semble s’attendre à de beaux jours et d’intenses duels.


Moncef SEDDIK




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com