Ressources humaines : Une nouvelle approche pour l’UTICA





L’UTICA, en partenariat avec le MEDEF, vient d’informer ses cadres des structures régionales et sectorielles que les choses ont changé en matière de formation professionnelle.
Une nouvelle approche de gestion des ressources humaines au niveau régional et sectoriel ; voici l’orientation inédite que l’UTICA a choisi d’annoncer, dans le moindre détail, à travers une journée d’information, début juillet, à l’adresse des cadres des Unions régionales et des Fédérations nationales. Qui plus est, devant les gens de l’Union des industries mécanique et métalliques relevant du MEDEF (l’organisation patronale française).
La raison est que tout cela va se faire en partenariat avec les Français et un premier plan pour le développement de la formation professionnelle se réfère ainsi à l’expérience française dans ce domaine.
Une première expérience avait tracé les contours de cette approche et, par cette seconde phase, l’UTICA va monter au créneau et développer tout un programme de communication et de sensibilisation à l’adresse des opérateurs. Le modèle choisi se base sur l’analyse de l’activité économique régionale, ses exigences en termes de compétences et ses implications en termes de formation (avec mobilisation des acteurs, partage des rôles et définition des modes de pilotage).
Selon l’UTICA, les mécanismes de cette nouvelle approche s’appuieront sur les données de l’Observatoire des emplois et des qualifications, sur les analyses sectorielles et régionales sur l’adéquation offre/emploi et sur l’exploitation du système d’information sur les ressources humaines mise en place au ministère mais il entraîne les Unions régionales vers un rôle nouveau et important, nécessitant une préparation et des outils afin de concrétiser leur implication en matière de formation professionnelle.
‘’L’élaboration de ce modèle peut se résumer en quatre phases, à savoir : l’élaboration d’un schéma directeur régional de développement des ressources humaines, la traduction de ce schéma en plans d’actions pour la formation initiale et la formation continue, le pilotage de la mise en œuvre de ces plans, la mobilisation des entreprises sur les plans régional et sectoriel et l’assurance quant à leur contribution effective, notamment au niveau de l’identification de leurs besoins en matière de formation continue.’’


M. A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com