Du côté uruguayen : Pour un nouvel exploit





Après avoir obtenu une qualification heureuse face au Ghana, la Céleste comptera encore une fois sur l’audace et... le destin pour aller en finale. Une nouvelle page glorieuse de son histoire est en marche.
L’appétit venant en mangeant, l’Uruguay ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Après avoir tiré profit du ratage monstre du Ghana aux quarts de finale, la Céleste se retrouve au carré d’as. Une situation peut-être inimaginable au début de l’épreuve. Mais, les choses étant ce qu’elles sont, pourquoi ne pas chercher à aller jusqu’au bout. La finale est à deux pas et il n’y a pas lieu d’avoir peur des Hollandais mêmes s’ils ont bouté dehors les artistes Brésiliens.
Lugano, le capitaine, s’attend à «beaucoup de tension et de nervosité», Pereira le défenseur estime qu’«il faut se surpasser dans les moments forts». Le coach Oscar Tabarez a confiance en ses joueurs et il les invite à se dépenser sans compter car c’est le moment où jamais de renouer avec un passé glorieux.
N’oublions pas que l’Uruguay a déjà remporté la Coupe du monde en 1930 et en 1950. C’est bien loin mais aujourd’hui le bonheur est bien proche. Et puis pourquoi ne pas y croire. Dans cette coupe du monde, l’Argentine et le Brésil qu’on donnait favoris sont sortis. Si «on atteint les demi-finales c’est qu’on a certainement des qualités», martèle de nouveau le capitaine Lugano, même s’il n’est pas sûr d’être présent pour blessure. Alors cet Uruguay de Muslera, Godin, Perez, Gonzales, Fernandez et surtout Forlan réussira-t-il l’exploit de bouter dehors les Oranje ? Au train où nous en sommes, il ne faut écarter aucune possibilité.


Jamel BELHASSEN




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com