Wajdi Bouazzi : Notre credo Réalisme et concentration





Pour le virevoltant attaquant espérantiste, il n’y a pas lieu de tergiverser. Rester concentrer et se montrer réaliste constitueraient les clés du match.
m Si vous faisiez d’abord un bilan de la préparation d’avant-saison ?
l Je dirai que nous avons cravaché dur que ce soit à Tunis ou à Monastir. Nous sommes tous conscients qu’une bonne préparation peut nous valoir une bonne saison.
Aujourd’hui, j’estime que nous sommes prêts pour bien négocier non seulement notre premier match à Sétif mais aussi ceux qui vont suivre.
m Les matches amicaux joués à Tunis ont-ils permis à l’équipe de retrouver ses repères ?
l A vrai dire, l’effectif n’a pas beaucoup changé par rapport à la saison écoulée.
Il n' y a donc rien à craindre au niveau des automatismes. On avait besoin de retrouver le rythme de la compétition
Face au CSS, vendredi dernier, on a fourni une belle prestation.
Ce qui est rassurant avant le rendez-vous de ce soir à Sétif.
m Justement, venons-y. Comment allez-vous aborder ce premier match de la Ligue des Champions ?
l Comme nous sommes prêts sur le plan physique, il nous reste à nous montrer très concentrés sur les débats de bout en bout car dans ce derby maghrébin tout errement peut être payé cash.
Et puis, le réalisme est nécessaire car on n’aura pas beaucoup d’occasions à concrétiser, il faudra donc tirer profit de chaque opportunité.
m Comment jugez-vous l’adversaire algérien ?
l Il sera comme toujours un vis-à-vis coriace et difficile à manier.
m L’absence d’Eneramo pèsera-t-elle sur le rendement de l’attaque de l’Espérance ?
l Nul ne peut nier la valeur du Nigérian ni l’importance de son rôle ; mais nous sommes appelés à composer avec et à trouver la bonne formule pour réussir sans lui.



Propos recueillis par Jamel BELHASSEN




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com