Selon le New York Times: Le physicien Shahram Amiri serait un agent de la CIA





Le Quotidien - Agences
Le physicien iranien Shahram Amiri, qui a passé 14 mois aux Etats-Unis dans des circonstances mystérieuses, a été pendant des années un informateur de la CIA en Iran, a affirmé hier le New York Times.
«Shahram Amiri a décrit en détail devant des agents du renseignement américain la façon dont une université de Téhéran est devenue le quartier général secret» pour le programme nucléaire du pays, écrit le journal en citant des responsables américains parlant sous couvert de l’anonymat.
«Alors qu’il se trouvait toujours en Iran, il a été l’une des sources» d’une évaluation très contestée des services de renseignement, publiée en 2007, sur le programme d’armement iranien, ajoute le New York Times.
Le chercheur iranien a, «durant plusieurs années», «fourni ce qu’un responsable a décrit comme des informations ‘significatives, de première main’, relatives aux aspects secrets du programme nucléaire de son pays», ajoute le journal, citant ces responsables américains.
Shahram Amiri avait disparu en juin 2009 en Arabie saoudite où il se trouvait en pèlerinage. Il est réapparu mardi aux Etats-Unis où il s’est réfugié à la section des intérêts iraniens à Washington et a demandé à pouvoir rentrer en Iran.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com