Interview/Pr. Lotfi Belhassine, chirurgien urologueau «Quotidien» : Le taux de réussite des greffes rénales effectuées en Tunisie est de 80%





*L’avenir de la greffe rénale dans le monde passe par la xénogreffe ou reins de porcs génétiquement modifiés Aussi bien dans le monde qu’en Tunisie, l’insuffisance rénale gagne résolument du terrain et touche aussi bien les adultes que les enfants. Dans l’entretien qu’il accorde au «Quotidien», Pr. Lotfi Belhassine, éminent chirurgien urologue à l’hôpital Charles Nicolle, évoque les causes profondes de cette maladie et parle avec force détails du secteur de la greffe rénale et des dernières nouveautés scientifiques qui vont révolutionner dans quelques années cette spécialité. Qu’est-ce que l’insuffisance rénale, et quels sont les facteurs qui accélèrent l’apparition de cette maladie? Pr. Lotfi Belhassine: On définit l'insuffisance rénale par la perte, plus ou moins importante, de la fonction d’épuration des reins. Il faut préciser que les reins sont des filtres actifs qui permettent de débarrasser le corps des déchets et de maintenir l’équilibre des sels dans l’organisme. Cette fonction peut être altérée par un certain nombre de maladies - qui peuvent être héréditaires - dont la polykystose hépato-rénale. Il y a également des maladies dites primitives, c’est-à-dire sans aucune étiologie, ainsi que des pathologies acquises tels que les calculs rénaux qui peuvent entraîner la destruction des reins en obstruant les canaux rénaux. Les deux plus grandes maladies pourvoyeuses d’insuffisance rénale dans le monde sont actuellement le diabète et l’hypertension artérielle. En cas d’altération de la fonction rénale, qu’est-ce qui se passe exactement? - Quand les reins ne fonctionnent pas normalement, des déchets toxiques comme l’urée et certains sels dont notamment le potassium s’accumulent dans le sang et peuvent être à l’origine d’accidents plus ou moins graves tels que les arrêts cardiaques. Tout cela pour vous dire que la fonction rénale est absolument vitale. La perte de cette fonction aboutit toujours au décès s’il n’y a pas un traitement de suppléance qui est la dialyse. Celle-ci constitue une barrière d’échange entre le sang et un liquide qu’on va introduire dans le corps et qui va permettre de débarrasser l’organisme des déchets toxiques. Il y a également l’hémodialyse ou rein artificiel. L’opération consiste à filtrer le sang du patient à travers une membrane artificielle qui va permettre d’aspirer les effets de toxine accumulée. L’insuffisance rénale passe apparemment par plusieurs étapes avant d’arriver au stade terminal? - Absolument. L’insuffisance rénale passe par plusieurs étapes avant d’aboutir au stade terminal. Quand elle est débutante, on dit d’ailleurs que l’insuffisance rénale est modérée. A ce stade, la maladie est tout à fait compatible avec une vie strictement normale moyennant quelques règles d’hygiène de vie. Quand l’insuffisance rénale est sévère, en revanche, ces règles d’hygiène deviennent absolument obligatoires. Celles-ci impliquent automatiquement une réduction de la ration de protéines animales et des aliments riches en potassium, en calcium et en vitamines D. Ces règles diététiques sont d’autant plus nécessaires qu’elles peuvent permettre au patient de se passer de la dialyse pendant quelques années. Il importe de préciser à ce propos que la maladie rénale n’aboutit pas forcément au stade terminal.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com