Climatisation et maladies ORL : Nécessité de l’entretien régulier des appareils !





Dernièrement la canicule a marqué de grands pics. Plusieurs personnes ont usé et abusé de la climatisation. Cela a donnée naissance à des maladies ORL, difficiles à gérer en cette saison estivale…
Le climatiseur nous souffle des bouffées de rafraîchissement en pleine chaleur. Cela désaltère tellement lorsqu’on suffoque. Sauf qu’après les vagues de sirocco de la semaine dernière, plusieurs personnes se sont retrouvées avec des douleurs au niveau de l’articulation, des angines, des bronchites, des rhinopharyngites... La cause ? C’est la climatisation ! Utilisé à mauvais escient, le climatiseur peut provoquer des maladies d’hiver en plein été et cela n’est pas sans risques sur la santé…
Le Dr Ben Jâafer, généraliste, nous explique les méfaits de la climatisation et la manière de prévenir les maladies qui y sont associées.
«La climatisation, même très efficace lors des grosses chaleurs, est malheureusement accusée de plusieurs méfaits sur la santé. Elle est liée à certaines pathologies, des plus bénignes aux plus graves. Il est très fréquent de voir des patients avec des nez qui coulent, des allergies en pic et souffrant de maladies respiratoires, de maux de tête, de champignons ou encore légionellose (pneumonie infectieuse) à cause du mauvais usage du climatiseur.
Les maladies bénignes sont généralement dues aux grandes variations de températures entre l’extérieur et l’endroit climatisé, ce qui peut entraîner des infections respiratoires. De plus, l’air de la clim est également plus sec, ce qui peut provoquer des irritations oculaires. Plus gênant encore est que le climatiseur peut aggraver des allergies, car l’air recyclé tend à concentrer les allergènes.
La climatisation est aussi accusée de provoquer le syndrome des bâtiments malsains. Il s’agit d’un ensemble de symptômes très divers (maladies ORL, respiratoires, oculaires, cutanées, sensorielles et même neuropsychiques...). Sauf que ces maladies concentrées dans le bâtiment climatisé disparaissent dès que la personne quitte le lieu en question.
Mais bien plus grave est le risque de pénétration d’agents infectieux dans le système de climatisation et particulièrement la bactérie responsable de la légionellose. Des bactéries, des microbes et des virus pénètrent dans les canalisations et les filtres d’air de la climatisation et sont rediffusés dans l’air à chaque fois que la climatisation est mise en marche. Celle-ci prolifère facilement à l’intérieur des conduits des tours réfrigérantes fonctionnant à l’eau. La rediffusion est alors particulièrement rapide et large, provoquant des infections pulmonaires, et parfois même une insuffisance respiratoire et une pneumopathie chez les sujets fragiles.
Cela dit, si l’on aspire à une climatisation sans danger, il faut absolument un entretien régulier des installations. La première règle à suivre est tout d’abord d’échanger ou de nettoyer régulièrement les filtres. En effet, le point de départ des effets néfastes de la climatisation sur la santé est le mauvais entretien des installations. Pourtant, c’est une façon efficace de se prémunir des infections respiratoires, allant des plus bénignes aux plus sévères.
Ceci est d’autant plus valable sur les lieux de travail où la climatisation est centrale. Là, il est absolument nécessaire de respecter une maintenance rigoureuse des installations et des filtres et il faut une désinfection par un professionnel. Il est également nécessaire de vérifier régulièrement l’absence d’eau stagnante dans le système. C’est le seul moyen pour que les risques de contamination soient écartés. Cette recommandation s’applique aussi aux particuliers. Toute climatisation possède un mode d’emploi sur lequel figurent les recommandations d’entretien qu’il faut respecter.
Un autre risque de la climatisation est le choc thermique. Nous en avons déjà parlé. Les grandes variations de températures sont susceptibles de provoquer une perte de connaissance, voire un arrêt respiratoire. L’écart entre l’extérieur et la pièce climatisée ne doit pas être supérieur à 8°C. Il faut aussi éviter d’entrer dans un endroit climatisé alors qu’on était juste exposé à un extérieur chaud. Il faut que cela se fasse graduellement. Et il est interdit d’entrer dans un lieu climatisé si on est en sueur. Il faut aussi éviter de se mettre en face de l’évacuation de l’air. Lors du sommeil, la température ne doit pas être basse et il est toujours préférable de laisser une fenêtre entrouverte et de se couvrir de draps. La vitamine C peut aussi renforcer le système immunitaire. Il faut donc manger régulièrement des fruits et des légumes qui contiennent de la vitamine C pour renforcer naturellement le système immunitaire.


Abir CHEMLI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com