ESHS : Walid Dhahri (buteur de l’Espoir) : «Je regrette mon éloignement des stades»





Lors de la saison écoulée Dhahri grâce à son abattage a laissé les meilleures impressions. Il a été sacré buteur de l’équipe, ce qui laisse penser qu’il fera parler de lui davantage lors de l’actuel exercice. Mais une méchante blessure l’a éloigné du groupe en pleine préparation d’avant-saison.
Dhahri nous parle dans cet interview du renouveau de l’Espoir et du match de ce dimanche contre le CSS.
Vous avez été blessé et éloigné des terrains au début de cette saison. Comment allez-vous actuellement?
- W. Dhahri : J’ai eu cette blessure pendant le 1er stage à Hammam-Sousse, j’ai dû m’absenter une longue période pour me soigner et récupérer. Après l’opération jugées réussie, je vais actuellement me débarrasser des séquelles de cette blessure.
- Comment jugez-vous le départ de l’ESHS?
- Objectivement, je vois notre entame assez satisfaisante.
Après une bonne préparation d’inter-saison au cours de laquelle l’équipe a bénéficié de plusieurs renforts (sept en total), mais il faut du temps pour peaufiner les automatismes au niveau des trois compartiments.
- Les renforts au niveau de l’attaque sont nombreux. Comment réagissent les anciens du club qui espèrent avoir leur chance totale pour jouer et s’affirmer?
- Pour éviter les difficultés de la saison passée et jouer pour un classement au milieu du tableau, il faut avoir un effectif riche et performant. Le président du club, M. Sami Gandouz a tout fait pour renforcer l’équipe et l’entraîneur M. Abdelhay Laâtiri est en train de faire le maximum pour bien profiter de ces renforts.
Personnellement, je ne vois pas de raisons pour s’inquiéter car tous les joueurs sont appelés à redoubler d’effort pour mériter, un poste de titulaire même de remplaçant.
Après la JSK, vous recevez le CSS. Comment allez-vous négocier ce match?
- Le mot d’ordre est toujours le même, à domicile il faut remporter les trois points, quel que soit l’adversaire. Mais notre mission ne s’annonce pas aisée. Or nous sommes déterminés à faire bonne impression et remporter une deuxième victoire.
Pour terminer, quand verra-t-on Dhahri sur les pelouses?
Dans quelques semaines, inchallah. Après la période de convalescence, je m’attaquerai au côté physique, puis viendra la grande forme pour pouvoir m’imposer au sein de la formation rentrante de l’ESHS.


Propos recueillis par : Mabrouk Kahia




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com