Où s’évader ce soir ?





Festival international de Carthage
Passionnés du cirque, soyez au rendez-vous !
Après un premier rendez-vous avec une pléiade de magiciens d’Europe, le Festival international de Carthage a choisi d’inviter le cirque Mana ; compagnie connue par ses œuvres singulières et par les prouesses de ses artistes. Au-delà des tableaux classiques présentés, cette compagnie française a choisi d’aller loin, s’inspirant de la démarche et de l’univers développés par les « Farfadais ».
Entre fantaisie et mythologie, les acrobates du cirque Mana mèneront le public, dans un savant mélange où le travail visuel accompagne un travail minutieux sur le corps.

Festival international de Hammamet
Garou, le gentleman cambrioleur
Il doit son succès international au personnage de Quasimodo dans la comédie musicale « Notre Dame de Paris » ; une belle prestation qui lui a permis de devenir célèbre en France et lui a ouvert les portes des prestigieuses scènes françaises. Mais le talent de Garou (né Pierre Garand) et sa passion pour la musique se sont manifestés plus tôt, depuis son enfance.
C’est avec son premier album « Seul », sorti en 2000, que ce Québécois a investi les scènes. Les albums se sont succédés et les succès se sont enchaînés confirmant le talent de Garou. Pour son concert à Hammamet, l’artiste présentera son nouvel album « Gentleman cambrioleur », sorti en 2009 ; album fait des reprises de diverses chansons que Garou affectionne particulièrement depuis son enfance. C’est en se rappelant du personnage de la série « Arsène Lupin », le gentleman cambrioleur, que Garou a choisi de tenter sa chance et de reprendre des chansons qui l’ont marqué et qu’il a de tout temps souhaité présenter.
Plusieurs tubes à succès seront à l’affiche de ce grand show dont nous citons : « Gentleman cambrioleur », « I love Paris », « Aimer d’amour », « Sorry », « Les Champs- Elysées »…

Festival international de Sousse
« Made in Tunisia »
Avec son « Made in Tunisia », Lotfi Abdelli continue de faire le tour des scènes tunisiennes, exposant des fragments du vécu du Tunisien, durant la crise économique qui a bouleversé le monde entier. Tout a été chamboulé sauf le rythme de consommation du Tunisien ; comportement étrange qui a attiré l’attention du FBI et a poussé faire à sa manière des investigations pour connaître la source de ces grandes sommes d’argent que dépense le Tunisien. De ces observations tirées du quotidien, Lotfi Abdelli a ficelé son « one man show », où il revient sur des souvenirs de son enfance et de son adolescence.

Tabarka jazz festival
Di Battista à l’affiche
La reprise des soirées de « Tabarka jazz festival » sera à l’italienne avec le saxophoniste Stefano Di Battista. Ayant à son compte plusieurs albums de jazz instrumental, l’artiste italien a goûté à ses premiers succès à Paris, là où il a été invité à jouer avec des artistes de renom. Sur la scène de la basilique de Tabarka, l’artiste italien présentera un bouquet de ses compositions sorties dans son album « Round about Roma », où il rend hommage à sa ville natale. Notons que cette soirée jazzy a été programmée dans le cadre du Festival international de Tabarka.


Imen Abderrahmani




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com