Reportage/Citoyens – Administration: Les relations s’améliorent, les critiques persistent





Les prestations de services administratifs font désormais l’objet de tout un programme de mise à niveau de l’Administration. Ce programme qui s’attache à simplifier les procédures, réduire les délais et améliorer la qualité et la rapidité des prestations servies aux citoyens vise aussi la promotion des ressources humaines dans les services de l’Etat et les entreprises publiques à travers les mécanismes de formation continue destinés aux cadres et agents. Pour vérifier l’écho de ce programme auprès des Tunisiens, «Le Quotidien» a recueilli les témoignages du citoyen-usager de l’Administration. Tunis-Le Quotidien Après les efforts déployés dans nos administrations publiques leur permettant de se doter de facettes modernistes à travers de multiples opérations de réaménagement, l’intérêt se porte, aujourd’hui, encore plus en profondeur. Ainsi, la mise à niveau vise essentiellement les procédures de la fonction publique dans son rapport direct avec le citoyen. Les usagers conseillent plus d'organisation et de coordination Entre les bureaux de la poste, les services de la STEG, la SONEDE et les guichets de la recette des finances, notre tournée nous a permis de récolter quelques avis et commentaires. M. Khaled Tmessek, fonctionnaire, pense que la mise à niveau de l’Administration doit porter, avant tout, sur l’organisation des différentes structures qui interviennent en renforçant les dispositifs de coordinations entre elles. Le manque d’harmonie entre les services a été souvent la cause majeure de la lenteur qui marque la prestation des services, ajoute notre interlocuteur. D’autre part, M. Tmessek met en question le niveau des ressources humaines qui nécessitent, d’après lui, d’être engagées dans des programmes de formation continue pour améliorer leur rendement et leur efficacité. Car, toujours d’après notre interlocuteur, les agents et les cadres de la fonction publique ne maîtrisent pas encore, de façon parfaite, l’outil informatique. Ce mode de travail a été souvent l’origine du mécontentement des usagers qui entrent souvent en relation conflictuelle avec les agents de l’Administration, commente M. Anis Hammadi, qui pense qu’il reste beaucoup d’efforts à faire au niveau de ce rapport agent-usager puisque l’entente entre ces deux parties n’est pas toujours évidente. Affûter les ressources humaines L’aboutissement du programme de mise à niveau de l’Administration implique plusieurs parties et M. Hatem Tborbi, commerçant, pense à cet égard qu’il incombe aux agents et aux usagers d’être plus compréhensifs et de se doter d’un bon sens de l’écoute. Par ailleurs, M. Habib Hafiyen, retraité, met l’accent sur la nécessité de renforcer les dispositifs de contrôle et de surveillance puisque, d’après lui, les principaux problèmes de l’Administration publique découlent d’un certain esprit de négligence. D’après les témoignages sur le terrain, il semble que le capital humain des prestataires des services publics s’impose comme le principal champ d’intervention pour le programme de mise à niveau de l’Administration. Hassen GHEDIRI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com