La France, édifiant baromètre mondialiste





Après s’être mesuré à des sparring-partners de moyenne envergure, le Cinq national a disputé contre la France le premier test de référence mondiale. Avec des enseignements plus que révélateurs.
Face à des Français déjà amoindris par plusieurs forfaits de rang, à l’instar de celui de Tony Parker, les Tunisiens ont pu se faire une idée édifiante sur le haut niveau. Le plus important est d’être forts mentalement, pour continuer à progresser au contact des ténors à l’échelle mondiale.
Après un bon début (5-0), le Cinq national, dont la composition initiale donnait à voir Kechrid, Rzig, Dhifallah, M. Hadidane et Mejri, ne put ajouter que 2 points pour concéder le premier quart-temps (7-14). A l’entame de la seconde période, le coach national commença son turnover, à la lumière de l’incorporation des Ben Slimène, Knioua, Laghnej, Ghayaza… Mais rien n’y fit, les Français, par le truchement des Batum à la conclusion et Diaw au niveau des rebonds, entre-autres continuaient allègrement leur travail de sape pour atteindre la pause sur la marque (22-35).
Les nôtres, terriblement gênés par l’agressivité défensive des Tricolores, optèrent pour le jeu périphérique et les tirs au-delà des 6,25 mètres, avec un taux de réussite assez faible (5 sur 25 tentatives, soit 20%). Le fossé n’a fait que gagner en ampleur pour flirter avec les 40 points d’écart. Heureusement que vers la fin, Maoua réussit deux tirs à 3 points pour stabiliser l’écart final à 33 points seulement.
Au niveau des prestations individuelles, seul Mejri a, un tant soit peu soutenu la comparaison. Ainsi avertis, les Tunisiens sont appelés à positiver, en faisant fi des considérations mathématiques pour ne retenir que les dividendes techniques, tactiques et stratégiques. Ce n’est qu’à ce prix que la campagne mondialiste rejaillira avantageusement sur le basket national.


Wahid SMAOUI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com