Ramadan en été : Les règles à respecter





Le jeûne peut être très bénéfique pour la santé s’il est fait dans les règles. Le cas échéant, il peut avoir de sérieuses conséquences sur la santé.
Cette année la durée des heures de jeûne avoisine les 17 heures par jour. Pour un ramadan sans pépin, Dr Taïeb Doghri, professeur en nutrition, nous accompagne durant le mois saint pour nous révéler les règles à suivre.
« D’abord le point le plus essentiel que je dois aborder est l’eau. La durée du jeûne durant l’été sera de 17 heures. Pendant ce temps de jeûne, l’organisme ne peut non seulement boire, mais il perd aussi de l’eau à travers l’urine, la sueur, et la respiration. Donc l’organisme est incapable de garder l’eau en réserve. On croit que si on boit beaucoup durant la soirée, on ne pourra pas le réserver. Il faut s’hydrater c’est tout. Et puisqu’il perd de l’eau, il faut tout de suite le récompenser. Or, ceci ne sera pas possible lors du jeûne. Il faut que l’on soit vraiment vigilant donc. D’abord, il est absolument nécessaire de faire en sorte de perdre le minimum d’eau possible.
Pour ce faire, on doit éviter le soleil, et éviter autant que possible de suer et de transpirer. On doit rester à l’ombre ou dans un endroit aéré ou climatisé. Et il est préférable de ne pas s’adonner à des exercices de force. Le sport n’est pas très indiqué parce qu’il accentue sueur et transpiration. Il est aussi préférable d’éviter la position sous le soleil ou au bord de la plage. En second lieu, pour réduire au maximum les carences en eau, il faut retarder le Shour à la dernière heure. Ce repas est absolument essentiel et il doit contenir beaucoup de fruit, de salades et de légumes. Ces aliments sont riches en eau et en fibre, et ce sont les seuls nutriments qui peuvent être réservés dans les intestins.
Autre chose, il faut miser sur le lait et les sucres lents durant le Shour et même durant l’Iftar. La soupe ne doit pas être rayée de la table parce qu’il fait chaud. Quant aux repas de l’iftar, le conseil le plus important à donner est d’éviter au maximum les mets salés ou en conserve comme les olives, les câpres, la variante, etc. Le sel donne soif et toute l’eau ingurgitée sera très vite évaporée si l’on mange du salé.
Outre le problème du manque d’eau, nous assistons fréquemment à des cas de cholestérol juste après Ramadan. Pour éviter ce problème, il vaut mieux éviter au maximum les fritures, les sauces huilées et les œufs. Si l’on prépare un tajine par exemple, il ne faut pas manger des bricks. Et pour préparer 6 bricks, il faut se contenter de deux jaunes d’œufs à répartir dans toutes les portions. On peut en manger quotidiennement, à condition de ne pas utiliser beaucoup de jaune d’œuf et de renouveler quotidiennement l’huile de friture. Tous ces conseils sont valables pour les personnes saines.
Toutefois, en ce qui concerne les femmes enceintes ou qui allaitent, je conseille de s’abstenir de jeûner. Il est absolument nécessaire que l’organisme de ces femmes contienne assez d’eau pour le bon développement du fœtus et du lait maternel, ce qui sera impossible si l’on jeûnera pendant 14 heures !
Quant aux personnes atteintes de maladies aiguës comme la diarrhée, la fièvre, la grippe... elles doivent s’arrêter de jeûner le temps de guérir complètement.
Pour ceux souffrant de maladies chroniques comme les diabètes, l’hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires, l’insuffisance rénale, la thyroïde…il faut consulter le médecin traitant, car il est le seul juge, quant à la possibilité de jeûner, et il est le seul à pouvoir prescrire le régime et le traitement adéquat. »


Abir CHEMLI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com