Miracles scientifiques du coran : La conception de l’univers vue à travers le Coran





Le Coran, qui a été révélé il y a plus de quatorze siècles, fait mention de faits qui n’ont été que récemment découverts ou prouvés par les scientifiques, d’ailleurs grâce aux données recueillies au 20ème siècle, on a découvert que l’Univers est né brusquement du néant. Cette théorie, qui est connue sous le nom du big bang, soutient que l’Univers est le résultat de cette grande explosion. Alors qu’elle sont les faits scientifiques qui expliquent la création de l’Univers et qui nous avaient déjà été révélés dans le Coran?
Il existe des preuves très convaincantes concernant la théorie du big bang. La constante expansion de l’Univers et son illustration la plus significative sont: l’éloignement graduel des galaxies et des corps célestes les uns par rapport aux autres. Pour mieux comprendre ce phénomène, comparons l’Univers avec la surface d’un ballon qui est en train d’être gonflé. Tout comme les points sur la surface d’un ballon s’éloignent les uns des autres pendant que le ballon est gonflé, les objets dans l’espace s’éloignent les uns des autres pendant que l’Univers continue à se dilater.
Nous pouvons lire à ce sujet dans le Coran:
«Le ciel, Nous l’avons construit par Notre puissance et Nous l’étendons (constamment) dans l’immensité». (Sourate 51, «les vents disperseurs», v. 47)
Dans un autre verset qui se rapporte aux cieux, nous pouvons lire:
«Ceux qui ont mécru, n’ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse compacte? Ensuite Nous les avons séparés et fait de l’eau toute chose vivante. Ne croiront-ils donc pas?» (Sourate 21, «les prophètes», v. 30)
Le terme arabe «RATK», qui est traduit dans ce verset par «former une masse compacte», signifie selon les dictionnaires arabes «toutes choses proches, solides, invulnérables, et unies dans une masse solide». Il est donc utilisé dans une situation où deux morceaux différents forment une même entité. Le verbe «séparer» est traduit dans ce verset par le verbe arabe «FATK» qui signifie fendre un objet en état de «RATK». La germination d’une graine et l’apparition de ses bourgeons sont par exemple exprimées par ce verbe.
Considérons maintenant à nouveau ce verset qui se réfère à un temps où les cieux et la terre étaient en état de «RATK». Puis, ils se sont divisés en deux dans le sens du verbe «FATK». C’est à dire que l’un d’entre eux s’est séparé et a poursuivi son chemin. En effet, lorsque nous observons les premiers instants du big bang, nous constatons que la tache appelée «œuf cosmique» contenait toute la matière présente dans l’Univers. Tout ce qui n’était pas encore créé, même les cieux et la terre, était contenu dans cette tache en état de «RATK». Par la suite, cet «œuf cosmique» a explosé et toute la matière qu’il contenait est devenue «FATK».
Si nous comparons les expressions de ce verset avec les résultats scientifiques, nous constatons qu’elles s’accordent parfaitement les unes avec les autres. N’oublions pas que ces résultats n’ont été découverts qu’au 20e siècle.
Allah exalté soit-Il dit : [Alif, Lâm, Mim. Les Romains ont été vaincus, au plus bas point de la terre, et après leur défaite ils seront les vainqueurs, dans quelques années. A Allah appartient le commandement, au début et à la fin, et ce jour-là les Croyants se réjouiront du secours d’Allah. Il secourt qui Il veut et Il est le Tout Puissant, le Tout Miséricordieux. C’est [là] la promesse d’Allah. Allah ne manque jamais à Sa promesse mais la plupart des gens ne savent pas.] (Ar-Roum : 1-6)
Vérité scientifique
Les références d’histoire mentionnent la bataille qui eut lieu entre les Perses et Byzance (qui était la partie orientale de l’empire Romain). Bataille qui eut lieu entre Adhri`ât et Bosrâ près de la Mer Morte. Cette bataille qui eut lieu en 619 se solda par une victoire écrasante des Perses. Cette défaite cuisante des romains byzantins amena plus d’un à croire que l’heure de la décadence de leur empire avait sonné. Contrairement à toutes les prédictions, une autre bataille éclata entre les Perses et les Byzantins en décembre 627 dans la région de Nineveh.
Et cette bataille se solda par une défaite perse. Après quelques mois, les Perses durent opter pour un armistice qui leur imposait la rétrocession de toutes les terres qu’ils avaient réussies à arracher aux Byzantins.
Les images géographiques des altitudes de la surface de la terre, démontrent que la plus basse altitude sur terre se trouve près de la Mer Morte en Palestine où la surface de la terre est 395 m en dessous de la surface de la mer. Les photos et images satellitaires corroborent cette réalité.
Aspects miraculeux
Il y a deux aspects miraculeux qui se rapportent aux versets ci-dessus : D’une part, le Coran prédit que la victoire byzantine après la défaite face aux Perses aura lieu après quelques années. Et selon les spécialistes de la linguistique arabe,  «quelques années» veut dire ; entre cinq et sept ans ou entre un et neuf ans. Et comme prédit par le Coran, la victoire eut lieu après sept ans lors d’une bataille qui opposa Perses et Byzantins en 627, bataille qui se solda par une victoire éclatante des Byzantins. Et cette victoire coïncida aussi avec la victoire musulmane de la bataille de Badr face aux polythéistes. Il faut noter qu’au moment de cette prédiction coranique, les mécréants de la tribu de Qoraych avaient tourné ces versets en dérision tellement ils trouvaient une telle victoire invraisemblable. Ils allèrent même jusqu’à promettre des dons aux musulmans si jamais cette prédiction se réalisait. Mais cette victoire qui marquait encore une fois l’aspect miraculeux du Coran se réalisa au grand dam des mécréants. Quant au deuxième aspect miraculeux de ces versets, on le trouve dans l’affirmation d’une vérité scientifique qui était alors méconnue de tous ; ces versets affirment que les Romains ont été vaincus au plus bas point de la terre. Il faut dire, en passant que le mot que nous traduisons ici par « plus bas point de la terre » a deux sens en arabe : le plus proche et le plus bas. Et chacun de ces deux sens est en accord avec la réalité; d’une part, le théâtre des opérations est la zone la plus proche de la péninsule arabique, et d’autre part, c’est aussi la zone qui a la plus basse altitude du globe terrestre, vu qu’elle est en dessous de la surface de la mer de 1312 pieds (environs 400 m.). Et tel que l’affirme l’Encyclopédie britannique, cette zone est le plus bas point de la surface de la terre qui fut enregistré par les satellites. Et il est prouvé historiquement que la bataille en question eut lieu dans cette zone qui a la plus basse altitude sur terre et qui se trouve dans la vallée de la Mer Morte. Il va de soi que nul n’aurait pu établir cela en l’absence des nouveaux procédés topographiques. Raison pour laquelle il était impossible en ces temps qu’un être humain puisse savoir que cette zone était le plus bas point de la surface de la terre. Ces versets coraniques ne prouvent-ils pas que le Coran est une révélation d’Allah exalté soit-Il, qui dit :  [Dis: « Louange à Allah ! Il vous fera voir Ses preuves, et vous les reconnaîtrez » !]  (An-Naml : 93)


M.F.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com