E.S.T. : Frustration quand tu nous tiens !





L’Espérance est rentrée lundi matin à Tunis bien déçue de son déplacement à Lubumbashi
et nourrissant un réel sentiment de frustration né de la kyrielle d’occasions gâchées.
Il est vrai que l’adversaire congolais est super puissant, que la préparation au match de Lubumbashi était perturbée par l’absence des internationaux, que l’arbitrage a encore une fois fait des siennes, mais force est de reconnaître que malgré la petite forme de quelques joueurs sang et or, l’Espérance est passée à côté d’une victoire précieuse face au tenant. A en juger : Eneramo a raté d’entrée deux belles opportunités et à (1-0), Darragi, parti seul, a manqué l’occasion de tuer le match. A (1-1), Eneramo au début de la seconde période de la tête, suivi de Traoui en bonne position devant la cage ont gâché l’occasion de prendre l’avantage. Et enfin, après que le Tout Puissant Mazembé eut marqué le but de la victoire à trois minutes de la fin. Darragi et Derbali ont vu leurs essais percuter le poteau et la transversale. Comme quoi, l’Espérance a aussi joué de malchance.
Ce manque de réussite serait dû au manque de fraîcheur physique, mentale et de concentration. Partis avec l’ambition de ramener un résultat positif, l’EST est donc rentrée bredouille et c’est logique que les joueurs soient déçus à l’instar de Darragi : «Nous avons raté une belle occasion de piéger le tenant chez lui. Notre gâchis en attaque nous a lourdement pénalisés et c’est bien dommage. On doit bien préparer le match retour à Tunis et c’est tout. Le football est ainsi fait. Il y a des jours où la chance vous tourne le dos».
Ce lourd sentiment de frustration était partagé par tous les joueurs qui tenaient à peu près les mêmes propos lundi. Maintenant, les choses étant ce qu’elles sont, il appartient à tout le groupe de se concentrer d’abord sur le match de championnat de samedi face à l’ESZ et qui devrait permettre à la ligne d’attaque de soigner son pourcentage de réussite qui reste en deçà des attentes au vu du nombre d’occasions créées à chaque sortie cette saison. Peut-être que la rentrée attendue du Ghanéen Otoo, le retour de Bouazzi et l’amélioration de la tenue physique d’Eneramo vont permettre à la première ligne de retrouver toute son efficacité avant le match retour face au T.P.Mazembé.


Jamel BELHASSEN




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com