Le Chef de l’Etat préside un Conseil ministerial : Mesures présidentielles en faveur des industries culturelles





CARTHAGE-TAP
Un Conseil ministériel, tenu hier matin, sous la présidence du Président Zine El Abidine Ben Ali, a été consacré au suivi de la concrétisation des volets du Programme présidentiel pour le prochain quinquennat «Ensemble, relevons les défis» relatifs à la culture.
Le Conseil a passé en revue la situation du secteur de la culture aux niveaux des activités culturelles, des structures opérant dans ce secteur, de l’industrie culturelle, du patrimoine et du tourisme dans l’objectif d’atteindre les objectifs tracés dans le cadre du Programme présidentiel dans son volet intitulé «la Tunisie un rayonnement culturel permanent».
Dans ce contexte, le Président de la République a ordonné les mesures suivantes :
Premièrement : Au niveau des institutions et de l’action culturelle
- Accélérer le rythme du parachèvement des travaux de construction de la «Cité de la culture», la création d’une cinémathèque et d’un musée de l’art vivant dans cette Cité;
- Elaborer une étude sur la création d’un réseau de centres culturels dans les principales capitales du monde;
- Créer le prix du Président de la République décerné chaque année à la meilleure association qui se distingue par son activité dans les domaines de la culture et du patrimoine;
- Dans le cadre de la généralisation des maisons de culture et des espaces réservés à la culture au sein des maisons de jeunes dans toutes les délégations, il a été décidé la construction de deux maisons de culture dans les délégations de Gafsa-Nord et de Kasserine-Sud;
- Promouvoir les espaces culturels au sein des maisons de jeunes dans les délégations non dotées de maisons de culture;
- Généraliser la connexion des maisons de culture et des bibliothèques publiques au réseau Internet à haut débit;
Deuxièmement : Soutien des industries culturelles
-Créer une cellule d’encadrement destiné aux investisseurs privés au sein du cabinet du ministère de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine;
- Elaborer une étude stratégique sur les industries culturelles, à parachever avant fin 2011;
- Parachever la législation relative à la propriété littéraire et artistique et intensifier les campagnes de contrôle sur terrain afin de lutter contre le phénomène du piratage;
- Elever les crédits alloués au soutien de la production cinématographique.
- Mettre en œuvre un programme national de projections cinématographiques régulières dans les maisons de culture et dynamiser les cinés-clubs;
- Entamer la numérisation globale du patrimoine cinématographique;
- Elaborer un cahier des charges relatif à la création des salles de projection et un cahier des charges relatif à la création des clubs vidéo;
- Réaliser une étude sur la création d’un centre national du cinéma permettant de diversifier les sources de financement de la production cinématographique;
- Encourager la création de complexes cinématographiques dotés de plusieurs salles dans le cadre des plans d’aménagement urbain;
En ce qui concerne le quinquennat de la culture, le Chef de l’Etat a ordonné de considérer l’année 2011 l’année du livre; 2012 l’année de la musique et de la danse, 2013 l’année du théâtre et 2014 l’année des arts plastiques. Il a également ordonné la mise en place de programmes mensuels pour la concrétisation de cette décision.
Troisièmement: Le patrimoine et le tourisme culturel
Mettre en place un nouveau plan de promotion du tourisme culturel pour la période 2010-2014 qui vise à :
- Réaliser des projets «sons et lumières» dans les principaux monuments archéologiques;
- Promouvoir les mécanismes d’organisation des festivals internationaux;
- Mettre en place un programme de communication et de promotion axé sur le tourisme culturel, en collaboration avec le ministère du tourisme;
- Construire un musée du Sahara dans le gouvernorat de Tataouine;
- Aménager l’infrastructure d’accueil dans 15 sites (2010-2011);
- Surveiller les sites archéologiques et les musées afin de préserver le patrimoine archéologique du pillage et du commerce illicite.
Le Président Zine El Abidine Ben Ali a recommandé de renforcer l’encadrement des hommes de culture et des créateurs et d’examiner certaines situations sociales de manière à préserver leur dignité et de conforter leur moral.
D’autre part, le chef de l’Etat a affirmé la nécessité de mettre à niveau l’Agence nationale de mise en valeur du patrimoine et de promotion culturelle afin qu’elle soit plus apte à assumer sa mission avec l’efficience requise.
Il a également recommandé de diversifier les programmes récréatifs et d’encourager les initiatives privées dans ce domaine.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com