La Charguia : Trahie par la caméra de surveillance





Le tribunal de première instance de Tunis a condamné, lors d’une audience tenue en début de semaine, une femme de ménage à deux ans de prison avec sursis pour avoir dérobé la somme de neuf mille dinars.
L’accusée s’est fait coincer grâce à une caméra installée dans la chambre à coucher de ses employeurs. Prise en flagrant délit, la femme de ménage a avoué avoir volé dans un premier temps la somme de deux mille dinars avant de refaire le même coup et s’emparer cette fois-ci d’une somme plus importante estimée à huit mille dinars. Ceci étant, lors de la deuxième opération, l’accusée ignorait que ses patrons ont installé dans leur chambre à coucher une caméra qui a filmé toute la scène du vol. Arrêtée, la femme de ménage a reconnu immédiatement les faits regrettant toutefois son forfait.
Dans la foulée et lors de sa comparution, la femme de ménage a présenté une attestation de désistement par le biais de son avocat qui a précisé à la cour que l’argent volé a été rendu aux victimes. Après avoir entendu une dernière fois l’accusée, la cour l’a condamnée à deux ans de prison avec sursis.


M.B.S.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com