Tourisme écologique : Six milliards pour créer de nouvelles destinations





Pour diversifier l’offre touristique, un intérêt très particulier est accordé au tourisme écologique.
Plusieurs projets mobilisant de grands investissements sont programmés dans ce domaine.
En 2010, c’est une enveloppe de près de six millions de dinars qui devrait être débloquée pour la réalisation des projets programmés dans le domaine du tourisme écologique. Les projets seront réalisés dans le cadre d’une démarche associant les ministères de l’Environnement et du développement durable et du Tourisme et les autorités régionales.
La démarche consiste à intervenir dans les régions bénéficiant de ressources écologiques pouvant aider à la promotion du tourisme écologique, comme nouveau créneau d’investissement et de développement régional. Au Sud, la stratégie lancée à cet effet vise à mettre en œuvre les programmes de gestion intégrée impliquant tous les intervenants, notamment le secteur privé et la société civile. Chapitre investissement, les autorités intervenantes ont fait appel à l’aide étrangère. Sur ce point, un accord a été d’ores et déjà conclu avec le Fonds mondial pour l’environnement par le biais duquel ce dernier s’engage à accorder 2,8 millions de dollars US sous forme d’un don pour la réalisation des projets programmés.
La stratégie de développement du tourisme écologique comprend également des projets consistant à valoriser les richesses écologiques dans certaines régions en les intégrant dans le circuit touristique. Au Nord-Ouest, il a été prévu à cet effet, de renforcer l’infrastructure forestière dans le but de mettre en valeur les réserves naturelles situées dans ces régions dans le but de les intégrer dans la stratégie nationale de promotion du tourisme écologique. Le ministère de l’Environnement et du développement durable, en concertation avec les autorités concernées, a défini trois sites pour abriter des projets pilotes. Les réserves naturelles de Saddine au Kef, de Jbel Kharroufa à Béjà et le parc national de Serj s’étendant entre Siliana et Kairouan vont bénéficier d’un programme de restructuration très spécial consistant à mettre en valeur leur diversités écologiques au service du tourisme. Ce programme qui nécessitera environ deux millions de dinars, comprend la mise en place des unités d’hébergement, des espaces de loisirs, des parcours de promenade et des musées écologiques.


H. GHEDIRI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com