Vie des partis et des organisations





PSL : Polémique autour de la concertation avec le PUP et l’UDU
Plusieurs membres du Bureau politique du Parti Social Libéral (PSL) ont exprimé leur refus du contenu du communiqué publié récemment dans le cadre de la concertation entre leur parti et deux autres formations d’opposition, à savoir le Parti de l’Unité Populaire et l’Union Démocratique Unioniste (UDU). Dans un communiqué transmis hier au «Quotidien», M. Larbi Ben Ali, membre du Bureau Politique et Député PSL, précise que bon nombre des membres du Bureau désapprouvent le contenu du communiqué, appelant notamment à la mise en place d’un agenda de réformes politiques, à une meilleure participation de l’opposition à la vie politique et à l’institutionnalisation du dialogue entre les diverses forces politiques. «Le contenu du communiqué n’engage aucunement le Bureau politique du PSL qui n’a pas été consulté à ce sujet », précise le communiqué.
A noter que le Bureau politique du parti a publié vendredi un communiqué dans lequel il met en évidence les réformes fondamentales engagées, depuis 1987, par la Tunisie, sous l’impulsion du Président Zine EL Abidine Ben Ali. Des réformes qui, selon le Bureau politique du PSL , sont venues mettre la Tunisie sur les rails de la modernité et l’habiliter à aller encore de l’avant sur la voie de la liberté et du progrès. «La Tunisie a besoin, plus que jamais, de la sage direction du Président Zine El Abidine Ben Ali qui a réussi l’équation entre le sauvetage et la réforme et fait de la souveraineté du peuple la première référence dans tout processus de réforme, partant de la conviction que le développement politique repose sur des constantes qui ne tolèrent point les modèles préétablis», ajoute le communiqué.
Le bureau politique du PSL a ajouté que la garantie d’un lendemain meilleur est tributaire de la préservation du consensus national et de son renouvellement autour du Président Ben Ali qui a consacré le principe du dialogue et favorisé l’ouverture sur les différentes sensibilités politiques, mettant l’accent, à ce propos, sur l’importance de ce dialogue dans la consolidation du front national, au service de l’intérêt de la Tunisie.
Sur un autre plan, le bureau politique a appelé les structures régionales relevant du PSL à fixer un calendrier des activités des jeunes du parti pour contribuer à la réussite de l’année internationale de la jeunesse, initiative qui a été lancée par la Tunisie et adoptée à l’unanimité par l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies.

PVP : Adhésion au réseau des Jeunes Verts Mondiaux
Le Parti des Verts pour le Progrès a officialisé récemment son adhésion au réseau des Jeunes Verts Mondiaux (JVM) lors du congrès de cette organisation mondiale rassemblant les jeunes militants écologistes et dont le congrès s’est tenu mi-août à Berlin.
Ce congrès a adopté la proposition tunisienne pour l’élaboration d’un pacte mondial environnemental pour les jeunes
A noter qu’une délégation importante des jeunes militants du PVP a pris part aux travaux du deuxième congrès JVM (de l’anglais Global Young Greens). Cette délégation, présidée par le SG des Verts tunisiens, M. Mongi Khammassi, invité d’honneur du congrès à côté d’autres éminentes personnalités écologiques internationales, est composée de Faten Charkaoui, vice-secrétaire générale, Nébil Zaghdoud, membre du Comité National du Parti, Mehdi Khammassi, et Amina Mrad, tous deux membres du Parlement des Jeunes.
La délégation des jeunes du PVP s’est activée au niveau d’un autre workshop qui a discuté de la position des JVM par rapport à l’aboutissement de la Conférence de Copenhague, en décembre dernier (COP 15) et a analysé les meilleures résolutions à adopter pour faire face aux dangers du réchauffement planétaire. Les jeunes verts tunisiens ont également émis des recommandations et des suggestions à adopter notamment lors de la tenue de la Conférence de Cancún, au Mexique en décembre 2010 (COP 16).

UGTT (Augmentation salariales) : Un guide pour les syndicalistes participant au dialogue
L’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) a élaboré un guide pour les syndicalistes qui seront directement impliqués dans les négociations salariales prévues fin septembre prochain. Le guide comprend plusieurs chapitres dont un aperçu sur l’historique du dialogue social en Tunisie et des focus sur le droit syndical, les relations professionnelles, les principes de l’analyse économique et le licenciement pour des raisons économiques et techniques.


Walid KHEFIFI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com