Ramadan et les célébrités : Youssef Mouihbi : Poisson, famille et spiritualité





Comme tout un chacun, la star du Club Africain, Youssef Mouihbi, a ses propres habitudes ramadanesques. Calme et timide, le mois saint est pour lui l’occasion de se rapprocher de Dieu, de renforcer les liens familiaux et de manger du poisson, son plat préféré.
Habitué à se lever tôt, Youssef Mouihbi ne change pas cette habitude pendant Ramadan, même si les entraînements de son club se passent durant la soirée. «Je ne suis pas fan de la grasse matinée, je suis plutôt un lève-tôt. Ma journée commence à 9 heures du matin, comme pendant le reste de l’année», affirme-t-il.
Se levant à 9 heures du matin et n’ayant rien à faire de toute la journée, le chouchou des supporters clubistes ne lève pas le pied sur les tâches ménagères et surtout les courses. Faire les courses est, pour lui, un hobby et non pas une corvée, comme il en témoigne : «J’adore faire les courses ; c’est l’un de mes meilleurs moment de la journée si ce n’est pas le meilleur».
Il y a une raison pour que faire les courses devienne un loisir pour Mouihbi ; fan de poissons, il les choisit minutieusement un par un. Il peut laisser son hobby pour son frère, mais il ne laisse pour rien au monde le plaisir d’acheter les poissons.
Alors qu’il habite à deux pas de la plage, le numéro 30 clubiste déserte les baignades pendant Ramadan. Pour cause, son sens poussé de la religion. «Pendant Ramadan je ne vais jamais à la plage. Je pense que regarder tous ces «bikini» se pavaner sur le sable est contre le principe du jeûne, donc je préfère m’abstenir» dit-il.
Le spiritualisme est également une pratique que Mouihbi applique pendant le mois saint, comme pour le reste de l’année. «Ramadan est le mois de piété. Faire la prière, aider autrui et se rapprocher de Dieu sont les mots d’ordre pendant ce mois, comme pendant le reste de l’année d’ailleurs», affirme-t-il.
Comme les entraînements du CA se déroulent pendant la soirée, Mouihbi fait de la journée l’occasion de faire la sieste, une pratique qu’il ne délaisse pour rien au monde. «La sieste est l’occasion de se reposer et de récupérer, vu que je rentre de l’entraînement vers le coup de minuit», assure-t-il.
Entre la sieste et la rupture du jeûne, il passe le temps en compagnie de son frère. Leurs discussions de tout et de rien sont beaucoup appréciées par l’attaquant clubiste, tout comme les soirées en famille, comme il en témoigne : «La famille, c’est sacré. J’adore passer du temps avec les miens. Je pense que renforcer les liens familiaux est indispensable pour chaque personne. Avec eux, je me sens épanoui et heureux».
Concernant ses préférences en termes de nourritures, le plat favori de Mouihbi se compose d’une «chorba» aux poissons, la macaroni et «l’incontournable «brika» de ma mère».


Meher KACEM




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com