El Mourouj : Une voiture volée en France et vendue en Tunisie





Les faits de cette affaire remontent au mois de juillet dernier. Un homme âgé d’une cinquantaine d’années a décidé de se rendre au souk d’El Mourouj pour acheter une voiture. Après avoir examiné les véhicules proposés à la vente, son choix a été fixé sur une voiture importée de l’étranger.
C’est alors qu’il s’est mis à négocier avec son propriétaire tout en vérifiant l’état général de cette voiture qui paraissait neuve par rapport à la date de sa mise en circulation sur la carte grise. Pourtant, la transaction a été conclue et les deux hommes se sont donné rendez-vous pour finaliser le contrat de vente et faire les démarches nécessaires auprès des services de la douane afin de tunisifier la voiture en question.
Seulement lors de la visite technique, les responsables du service des mines ont découvert que le véhicule ne dispose pas de numéro de châssis. Interrogé, le nouvel acquéreur n’a pas pu fournir des explications valables. Par ailleurs, il a contacté le vendeur qui lui a fourni des explications avant de fermer son téléphone portable. N’ayant d’autres choix que de porter plainte, l’acheteur a décidé de saisir les auxiliaires de la justice.
Le vendeur a été convoqué au poste pour être interrogé. Son comportement et sa manière de répondre aux questions des auxiliaires de la justice ont éveillé les soupçons et contraint les agents de l’ordre à approfondir l’enquête. Grâce, justement à leur flair, ils ont réussi à piéger le vendeur qui, dos au mur, est passé aux aveux. Il a reconnu avoir acheté la voiture alors qu’il savait qu’il s’agit d’un véhicule volé dans un pays européen. La voiture lui a été vendue avec de faux papiers et introduite en Tunisie pour être revendue. Le suspect sera entendu prochainement par un juge d’instruction.


Myriam Ben Salem




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com