El Fahs : Le caissier condamné à cinq ans de prison





La cour d’appel de Tunis a examiné un recours formulé par les avocats d’un caissier dans une grande entreprise semi-étatique impliqué dans une affaire de détournement de fonds. L’accusé a été condamné à cinq ans de prison ferme par le tribunal de première instance de Tunis pour avoir falsifié et opéré des changements dans les écritures comptables relatives à des registres mis sous sa responsabilité directe…
Chargé de la caisse dans une unité chargée de la collecte et du stockage de céréales, l’accusé a cédé à la tentation en détournant les fonds de l’entreprise. Il faut dire que c’est suite à un contrôle de routine que les responsables de la direction générale ont décidé de procéder à un inventaire général afin de déterminer la situation financière de l’unité.
C’est alors que les enquêteurs ont découvert plusieurs dépassements qui portent sur plusieurs milliers de milliers de dinars. En vérifiant avec le premier responsable de la succursale, à savoir le caissier, ce dernier n’est pas allé par quatre chemins, avouant avoir détourné de l’argent pour le dépenser, sachant que l’accusé avait trouvé un moyen judicieux qui consistait à n’enregistrer que la moitié de la quantité de céréales livrées par les agriculteurs. L’autre moitié était enregistrée au nom de livreurs fictifs et son prix encaissé par l’accusé. Inculpé de faux et usage de faux, d’abus de confiance et de détournement de fonds, il a été traduit une première fois devant le tribunal de première instance de Tunis qui l’a condamné à cinq ans de prison ferme assortis d’une amende de cinquante mille dinars. Ce verdict a fait l’objet d’un appel interjeté par les avocats de l’accusé lequel a été examiné par la cour compétente. L’affaire a été mise en délibéré.


M.B.S.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com