Ligue des champions (1/2 Retour)/E.S.T.-Al Ismaïly (1-3) : Cauchemardesque





Décidément, le sort semble s’acharner contre l’Espérance dans cette Ligue des Champions. Hier, face aux coriaces «Darawiches,» des erreurs à la pelle ont précipité l’élimination des camarades de Thabet,marquant la fin des illusions. Dans un stade plein à craquer et une ambiance haute en couleurs, l’Espérance entame le match tambour battant poussée comme elle est par un public merveilleux. Mais après une première alerte devant la cage de Sobhi (2’), Melki se blesse et cède sa place à Mkademi à la (10’) et Clayton passe dans le couloir gauche pour évoluer en second pivot. Un changement inattendu; mais, sans se poser trop de questions, les camarades de Thabet repartent à l’attaque toujours du côté droit et, sur un centre, Jaïdi monté au créneau reprend le cuir de la tête de peu à côté (13’). A la (16’), Diacky met dans le vent son vis-à-vis qui touche la balle de la main à quelques mètres de la cage mais l’arbitre Kazzaz laisse jouer. Et les Egyptiens dans tout cela? Ils s’occupent plutôt de la couverture et guettent l’occasion de menacer Tizié. Leur première attaque sérieuse finit dans les pieds de Fethi qui trompe Tizié après un service de Abou Garicha qui s’est joué de Badra (21’). Second coup dur pour les Sang et Or après la sortie de Melki. Mais les malheurs des hommes de Zouaoui ne s’arrêtent pas là. Mnari agresse son vis-à-vis et se fait expulser (23’) . Avec un passif d’un but et en infériorité numérique, la tâche est désormais très compliquée pour le représentant tunisien. Après quelques minutes d’hésitation, Ben Younès s’illustre par un retourné acrobatique qui passe de peu au-dessus. Puis une seconde attaque d’Al Ismaïly, Traoré dépasse Badra et trompe Tizié d’un tir croisé (34’). 2-0) : un scénario cauchemardesque pour l’Espérance alors que le club du pays du Nil est aux anges. Sur les gradins, la déception du public est grande. Pour les joueurs, il faut de grandes ressources techniques et mentales pour revenir dans le match. A la 41’, Souayah centre sur Ben Younès qui est bousculé. Penalty que transforme Souayah en but (42’). Cafouillage, cafouillage Après la pause, les dix joueurs sang et or repartent à l’assaut de la cage adverse pour tenter ce qui paraît «impossible» face à un adversaire bien en jambes et d’un moral au zénith. Il faut quand même reconnaître que les épisodes de la première période ont sérieusement handicapé. A la (53’), l’arbitre expulse Younès pour somme d’avertissements et l’équilibre numérique est rétabli. Zitouni, encore une fois maladroit, rate une occasion nette à la (58’). Une minute après Zouaoui tente le tout pour le tout en remplaçant Mkademi par un avant, Binié, mais la réussite est encore égyptienne. A la (62’), Traoré, libre, sert Abou Garicha qui marque comme à l’entraînement le troisième but pour son équipe (1-3). C’est le coup de grâce. Le match perd de son intérêt. L’Espérance perd ainsi toutes ses illusions, payant très cher les erreurs de certains de ses éléments de base tant au Caire qu’à El Menzah, laissant la qualification à un Al Ismaïly possédant de solides arguments à plusieurs niveaux. Jamel BELHASSEN ******* Fiche technique Stade : El Menzah Public : 40.000 environ Arbitre : Mohamed Kazzaz E.S.T. - Al Ismaïly 1-3 (M.T. 1-2) Buts E.S.T. : Souayah (42’) (pen) Al Ismaïly : Fethi (21’), Traoré (34’), Abou Garicha (62’) Formations : E.S.T. : Tizié, Thabet, Clayton, Badra, Jaïdi, Mnari, Melki, Diacky, Souayah, Zitouni, Ben Younès. Al Ismaïly : Sobhi, Younès, Fahim, Islam, Slimane, Mouaouadh, Abou Garicha, Traoré, Nahas, Fethi Remplacements: E.S.T. Melki par Mkademi (10’) Mkademi par Binié (59’) Ben Younès par Jelassi (65’) Al Ismaïly : Slimane par Salem (69’) Islam par Abdallah (82’) Cartons jaunes : Al Ismaïly : Mouaouadh (33’), Younès (43’) Cartons rouges : E.S.T. : Mnari (23’) Al Ismaïly : Younès (53’) Note du match : 9,5/20 ******* Flash ... Balles Dès l’ouverture des portes, à partir de 10h00, des vagues déferlantes de supporters «sang et or» ont envahi le stade d’El -Menzah. Une heure avant le début de la rencontre, les travées du stade étaient remplies. * Le trio arbitral marocain du match Mohamed Kazzaz, Abdelmajid Jdioui et Abdelaziz Dhahbi, ainsi que le commissaire du match, le Malien Souleïman Magassouba, ont effectué une inspection du terrain et des filets. * Sous une ovation monstre, les joueurs espérantistes ont fait leur apparition les premiers sur la pelouse du stade (13h40). Dix minutes plus tard, c’est le contraire qui se produisit lorsque les «Darawiches» d’El Ismaïlia pénétrèrent sur le terrain. * A 19’ du coup d’envoi, deux travées dans la «curva» nord qui ont été réservées aux Egyptiens étaient encore vides. Elles furent en fin de compte ouvertes aux supporters espérantistes du virage qui les ont remplies en un clin d’œil. * Quelques minutes avant le coup d’envoi, la «curva sud» s’est déchaînée. Comme à son habitude, les banderoles fusèrent de partout : «Vinci Per Noi», «Nous voulons la Coupe à tout prix» ... Les fumigènes firent parallèlement leur apparition enveloppant la moitié du stade. M.S.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com