Journée internationale de l’alphabétisation : Des méthodes d’enseignement et une pédagogie modernes





Tunis — TAP
La Tunisie célèbre aujourd’hui, mercredi 8 septembre, la journée internationale de l’alphabétisation, placée cette année sous le thème «L’alphabétisation et l’autonomisation des femmes».
Cette journée constitue une occasion pour honorer les apprenants méritants, ainsi que les organisations et les associations opérant dans la mise en œuvre du programme national de l’enseignement pour adultes.
Le thème choisi cette année par l’UNESCO est en concordance avec les orientations du Programme présidentiel «Ensemble, relevons les défis» qui mettent l’accent sur la réduction du taux d’analphabétisme chez les femmes, en particulier les femmes rurales.
En effet, le 7e point du programme présidentiel prévoit de mettre en place un plan d’action cohérent pour la promotion de la femme rurale à travers notamment la lutte contre l’abandon scolaire et l’analphabétisme chez cette catégorie.
Le programme national d’enseignement pour adultes contribue également à la lutte contre l’analphabétisme dans la population active, en consécration du principe de l’enseignement pour tous tout au long de la vie.
Il porte aussi sur la réalisation de diverses actions et campagnes pour faciliter l’intégration des apprenants dans la vie publique. Le programme leur permet en outre de suivre une formation professionnelle afin d’améliorer leur employabilité.
Ce programme s’est aussi intéressé au suivi des apprenants à travers l’encouragement des associations à lancer des clubs spécialisés et des centres pilotes permettant l’accès de cette catégorie à la culture numérique.
Il a connu une évolution notable en adoptant des méthodes d’enseignement et une pédagogie modernes, notamment par le téléenseignement et l’utilisation de l’outil informatique.
D’autres actions ont été axées sur la publication de livres de lecture et d’un supplément dans les journaux «d’Al Aked» et «Al Horria», pour consolider les acquis des apprenants et les orienter progressivement vers l’auto-apprentissage. Il s’agit également d’organiser des campagnes de sensibilisation en milieu rural, pour inciter les apprenants à s’inscrire au programme.
Un intérêt particulier est accordé à la dynamisation du partenariat avec les composantes de la société civile, à travers la création d’un réseau d’associations spécialisées.
Grâce aux efforts déployés en matière d’enseignement pour adultes, la Tunisie a été classée, par l’UNESCO, au premier rang des pays arabes en la matière. L’expérience tunisienne a été adoptée comme modèle par plusieurs organisations internationales, telles que l’Alecso, l’Unicef et l’Unesco.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com